Vampire Knight Rpg v2
    Bienvenue au sein de l'Académie Cross ~
    Si tu es déjà parmi nous, connecte toi !
    Et si tu es nouveau, n'hésite pas à t'inscrire, nous t'attendons ♥️

Vampire Knight Rpg v2

La Version 2 du Forum Vampire Knight Rpg !
 

Partagez | 
 

 Cache-cache avec le soleil. [libre mais ouvert jusqu'à fermeture ~~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumia Myüki

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/06/2011

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Cache-cache avec le soleil. [libre mais ouvert jusqu'à fermeture ~~]   Mer 3 Aoû - 13:12

Je détestais devoir faire ça. Vraiment.
Jouer les marionnettes n’avait rien de plaisant. Devoir se vêtir chaudement pour cacher sa peau du soleil alors qu’on est en pleine canicule… Je ne connaissais pas la plupart des élève de la day class, et beaucoup se moquaient de moi et me regardait de façon étrange, comme si c’était un plaisir pour moi de devoir porter ce genre de vêtements. J’aimais avant tout provoquer avec ma féminité débordante, mais si l’activité de ma classe était en plein jour, j’étais incapable d’user de tous mes charmes. De loin, je devais ressembler à une pauvre vieille fille toute prude asséché d’envoutement quelconque pour attirer les hommes, et se plaisant à vivre ainsi. Baliverne. Douce baliverne. Mon capuchon tombait négligemment, me barrant la vue sur mon chemin pour rentrer au pavillon du soleil. Peu de personne en faisait de même, en réalité, beaucoup de filles, et même certains garçons, étaient restés à la porte du pavillon commun pour attendre les night class faire leur défilement du soir. Ce doux carême-prenant était agaçant pour une fille comme moi. Je préférai que ma vue soit barré, et que je ne puisse pas savoir ou j’allais. Si Sébastian m’avait suivit et s’était inscrit à la Cross académie, je me serais fait un malin plaisir à fricoter avec ses dents pointus, mais sans lui, j’étais une petit fleure fragile aux pétales délicates, et comme un coquelicot, une simple brise m’aurai arraché les ailes de ma beauté vivante. Cela m’agaçait. Je n’avais pas à être une simple petite chose malade qui se décline au moindre souffle du vent ! Provoquer les vampires était un jeu bien trop plaisant pour que je me contente seulement de les regarder défilé. Moi, j’étais celle qui n’avait pas un soupçon de peur, j’étais celle qui animait cette soif brûlante dans leur gorge et leur veines, j’étais celle qui sans vergogne caressait l’extrémité de mon jupon sur leur visage pour les excité inutilement, mais j’étais surtout celle qui se faisait sauvé in extrémis de leur mâchoire d’acier beuglant famine par un vampire comme Sébastian. Sans cette protection rapprocher certaine, je n’étais qu’une danseuse de pacotille, qui en un croc reviendrait à la poussière, mais également en exposition trop prolonger au soleil …. Redeviendrai à la poussière. Le semi vampire que j’étais m’irritait aussi. Ce n’était pas normal d’être humaine et de se cacher des lueurs du jour. Ce n’était pas normal d’être vampire et de ne pas avaler que du sang….
Enfin, avaler même une gorger, ça serait déjà un bon début ….
Je tirai mon capuchon vers l’arrière dès que le seuil du pavillon du soleil fut franchi. Je ne me faisais déjà pas prier, et retira même ma veste à manche longue pour l’envoyer valser sur l’un des nombreux canapés du salon : voilà au moins une chose de débarrassé. Epuiser par une chaleur accablante qui recouvrait toute forme de vie à son passage, je ne restai pas debout plus longtemps, et de façon lourde, m’affala sur le fauteuil le plus proche. Je soulevais mes longs cheveux châtains doucement, espérant recueillir un maigre souffle frais dans ma nuque, pour pouvoir refroidir mon esprit embaumé par une haine sans pareil. Je sais que j’étais sensé être une sorte d’espion infiltrer à la botte des vampires. Moi, mademoiselle oreille, capable d’entendre les maux vampiriques, les comprendre tout en restant un papillon éphémère à leur yeux …. J’étais d’un tempérament calme d’habitude, mais la chaleur et le constat néfaste que je recueillais en mon seins que le mauvais de l’humanité et du vampire à la fois me faisait réalisé que mes idées flanchaient devant la maladie, ce que je ne pouvais supporter …. Vigoureusement, en retirant mes mains de ma chevelure, je frappai doucement un coussin, même si le geste était tellement doux qu’il serait resté invisible à l’œil d’un curieux. Je ne pouvais m’empêcher de faire, et ô miracle, la raison revenait à moi après ce geste opportun. Être vile et éphémère, vouloir vivre quelque chose malgré l’adversité, et savoir que ma santé faible était les points négatifs de mon coté humain. Ne pouvoir vivre à la lueur chaude du soleil, réalisé la futilité de l’existence, se sentir différente et à l’égard de tout être … c’était des maux de vampire ….
La fragilité des deux clans qui s’opposait régnait en moi. Par chance, je n’avais pas une prédominance à être vampire, de ce fait, je ne pouvais ressentir cette faim tyrannique qui les caractérisait tous. Et justement, le fait de ne pas sentir cette chose auquel ils étaient tous soumis me permettait d’avoir un semblant de force et de dominance à leur égare ; c’était quelque chose que je ne connaissais pas, un maux auquel mon corps n’était pas accablé, et les jeux prenant en compte cette équilibre mal ajuster sur une vieille balance étaient le seul moyen de me distraire et de m’amuser. D’instinct, je me mordis la lèvre sauvagement, repensant à cet engouement qu’était mon sang pour eux, la seule chose qu’ils voulaient, et mon seul moyen d’oublier mes faiblesses …. Je ne pense pas être spécialement jolie, je pense même pencher pour une forme de féminité à l’encontre des tops modèles …. Mais que je sois belle ou non, peu importe. Tant que le liquide chaud coule dans mes veines .... J’étais faible, et certains partis de mon corps comme mes poignets ou mes clavicules laissaient dévoiler une maigreur imposante, ou du moins, un corps qui l’était auparavant ; il faut dire que ma poitrine étais assez dérangeante, même si elle était pas particulièrement massive, à coté de mes membre fin et long, elle était difficile à dissimuler, et semblait être la seule parti charnue de mon corps, même mes joues semblaient légèrement trop creuse sur mon visage … J’avais les yeux clairs, argentée même, ils l’étaient peut-être trop pour pouvoir affirmer mon tempérament dans un milieu en fait, puisque qu’il s’adaptent à l’environnement. Les pupilles étant le reflet de l’âme, je trouvais que mes yeux était des menteurs en puissance : je n’étais pas se genre de personne qui changeait de personnalité en fonction des autres, bien au contraire…. Devoir supporter les frais de mon physique frêle m’épuisait, mais le fait qu’il soit froid par sa grâce amusait beaucoup les vampires qui me prenait pour un rose blanche prête à se faner à tout instant m’amusait grandement … Je dois avouer que c’est peut-être à cause de ça que je commence peu à peu à prendre goût de mon reflet dans le miroir … mais sous entendre que se serait grâce aux vampires serait une ignominie, et c’est justement pour cela que je ne le ferais pas.
Je plissais un instant mon manteau à cap au longue manche blanc que j’étais forcé de porter à l’extérieur et même en cours lorsque le soleil pointait son nez. C’était mon châtiment pour comprendre ce qu’était réellement la vie. Les gens avait l’espoir, les gens avait l’envie, les gens avait des amours, les gens vivaient de façon éphémère, l’acceptait, mais de façon stupide et futile, vivaient quand même. Moi, je n’avais plus d’envie. Ni celle de jouer un instrument, ni celle d’avoir envie de plaire sans rechercher l’amusement, ni celle de vouloir croire, ou vivre, ou aimer. J’étais cette existence vide qui planait dans le néant. J’étais heureuse d’être l'une de ces rares élues à qui on avait soufflé au creux de l'oreille l’inutilité de la vie, mais, à contrario, mon prix à payer était fort jusqu’alors. La maladie, mes parents morts et leur meurtrier, un vampire était devenu mon père de substitution auquel je ne vouais même plus cette haine futile qui caractérise les humains … Et il n’avait même pas proposé sa candidature à la night class pour que je m’amuse à affamer les vampires qui étaient dans le pavillon d’en face ! Ça n’avait rien de drôle d’être ici seule sans pouvoir agir pour mon bon plaisir! Je voulais mener une existence vide, mais de là à être une simple décoration dans une pièce ampli de sangsues, hors de question ! C’est les seuls êtres qui étaient drôle à courtiser pour les voir se morfondre dans une altération sans fin ! Dans leur vie à eux, je veux être cette chose qui vienne à leur esprit lorsqu’ils ont trop soif, qu’ils s’imaginent être pendu à mon cou entrain de m’arracher une gorger de sang à même une de mes artères, quelque chose de violant, de douloureux, d’abjecte, de fatal pour mon corps si frêle et mince ! En y pensant, je vis que le petit tissu qui servait de robe pour les day class cachait difficilement quelques frissons qui me parcourait. J’étais un peu déçue qu’une envie se fasse sentir en moi, et un peu dubitatif, je tirais sur cet affreux tissu noir sur mes gambettes pour cacher cette convoitise, et sûrement la plus salace de toute celle pouvant se fier aux vampires… Je posa alors négligemment mon menton contre ma main accoudé au rebord de fauteuil, soupirant de façon lasse, un bruit presque amusant sortant de ma bouche … Quel envie dépravé ... Quel belle raison que de vivre sans ambition hormis celle de s'imposer en tant que maitre dans les vices de pauvre créatures sanguinaires ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cache-cache avec le soleil. [libre mais ouvert jusqu'à fermeture ~~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mortel cache-cache
» Cache Cache ^^
» Cache cache. [=> Défi]
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Le soleil brille, les oiseaux chantent, la vie est belle(libre mais pas en abuser ^^)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Rpg v2 :: Académie Cross ~ :: Pavillon du soleil :: Salle commune-