Vampire Knight Rpg v2
    Bienvenue au sein de l'Académie Cross ~
    Si tu es déjà parmi nous, connecte toi !
    Et si tu es nouveau, n'hésite pas à t'inscrire, nous t'attendons ♥️

Vampire Knight Rpg v2

La Version 2 du Forum Vampire Knight Rpg !
 

Partagez | 
 

 Lorsque la lune danse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luka Acer

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 03/08/2011

En savoir plus ?
Orientation sexuelle:
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Lorsque la lune danse.    Mer 11 Jan - 20:29

La nuit venait de poindre son nez, une fois de plus Luka s'était échappé des dortoirs pour visiter et saluer les astres merveilleux qui illuminait les ténèbres. Il se plaisait à admirer les cieux durant des heures, sachant avec joie comme ils étaient grandiose, magnifique, insaisissable et intouchable, ils étaient si vaste que nul n'était leurs égal, ni même ne pouvait s'approcher d'eux. Il se glissait furtivement à travers les ombres, lorsqu'il passa à coté des grands arbres il pu observer le vent souffler à travers les branches, les feuilles tombaient doucement autour du jeune homme qui marchait à travers elles. La lune était dissimulée par quelque nuages sombres, qui l'entourait tel un serpent diabolique et dévorant la lumière qu'elle dégageait. Il poursuivit son chemin se dirigeant vers les jardins de l'académie.

Une fois sur place il chercha un endroit où s'installer, non pas pour dormir, après tout il savait qu'il n'y parviendrais pas avant les trois quart de la nuit, lorsque la roche lunaire tomberas à travers la toile de Nyx, il lui restait encore longtemps, il devait trouver de quoi s'occuper en attendant, mais il n'en avait aucune idée, tout était bien trop ennuyeux pour l'instant. Il faisait légèrement froid, pourtant Luka ne portait qu'un pantalon d'un noir ébène et une veste semblable ouverte à la majeure partie. Il brûlait encore d'une chaleur incompréhensible. Il ne pouvait plus supporter ce temps glacial qui contrastait avec lui, qui risquait de le rendre malade en tout instant. Il ne pouvait pas supporter tout cela c'était tellement agaçant l'ennuie, la réflexion, les agissement, rien de plus qu'une perte de temps irrépressible. Il se força à réfléchir une fois de plus pour trouver que faire, il s'allongea alors dans l'herbe et sortit de la poche intérieure de sa veste un sketchbook accompagné d'une crayon de bois taillée si fin que lorsque Luka se piqua le bout du doigt, le sang se mit à couler. Il porta son doigt à sa bouche et de sa main libre il ouvrit le cahier avant de prendre son crayon de bois et le posa sur le papier, restant figé ainsi.

Le temps resta ainsi figé durant quelque instant, même les feuilles semblaient s'être arrêtées dans les airs, quand soudain, tout apparut clairement aux yeux du jeune garçon, son crayon glissa d'abord sur le haut de la page prise en large, sur le haut se dessinait les constellations que l'on pouvait admirer en ce début d'année, lentement il les inscrit sur son dessin, laissant un vide assez imposant au milieu de ses nombreuses étoiles. La il dessina lentement la lune, énorme, emplie de profondeur et de contraste, donnant une impression de dimension, comme si elle se dégageait hors du champ, par la suite il dessina les jardins, mais pas exactement ceux où il se trouvait, non il modifia de nombreuses choses, il y plaça des rangées d'If, ainsi qu'une large place où se trouvait rosier et lys qui se côtoyait dans une harmonie effrayante et terriblement incroyable. Il ajouta à gauche de la page à l'opposé du reste un étang dont l'eau ondulait, perturbé par des cercles, comme si quelque chose avait été jeté dedans ou venait dans sortir, en sortit oui. Comme la jeune femme qu'il dessinait au centre, en train de danser, une robe de mousseline, de long cheveux trempé qui virevoltait, les bras se posant comme s'il venait de bouger, en équilibre sur un pied, l'autre légèrement surélevé. Il s'attacha un peu plus sur le visage, dessinant lentement des lèvres fines, brillante, une légère goutte d'eau ,ou de sang le gris du crayon ne permettant de le savoir, glissant le long du menton très doux et peu prononcé, le visage était poupin, quelque peu grassouillet. De petits yeux perçant, presque clos, comme si elle adulait chaque moment où le vent heurtait sa peau, une peau qui se collait aux os tant le personnage était fin, fin comme son nez presque inexistant, quelque mèche tombait dessus, passant entre les yeux du la jeune femme, qui dansaient, dansaient alors qu'elle était immobile, ce dessin était envoûtant, purement envoûtant malgré son manque de couleur flagrant. La jeune femme dessinée était semblable à la lune, juste sous elle, éclatante dans les ténèbres, mais effrayante et attirante. Une fois fini, il posa le cahier à coté de lui et se leva, restant la au milieu du jardin, sans même l'observer, il ferma les yeux et glissa ses mains dans les poches de son pantalon.

Il resta inerte sentant le vent le mordre, tenter de glacer sa peau sans résultat, il se mit alors à suivre le vent dans ses mouvements, très doux, très calme, admirant sa danse et dansant avec lui, élégant, il glissa alors ses mains hors de ses poches et compta à voix basse, un, deux, trois, un, deux, trois, il se mit ensuite à murmurer lentement qu'il s'agissait d'une valse, une valse inerte et invraisemblable, la valse du vent, soudain il se sentit faible, épuisé, plus une once d'énergie ne vivant en lui, il tomba en arrière dans un fracas sourd et triste qui brisa le silence de la nature, désormais accompagné du souffle lourd, épais, comme un râle douloureux, Luka était la, à battre des paupières, ses lèvres légèrement écarté, son torse se soulevant dans un bruit douloureux puis retombant dans un soupir qui semblait mettre à rude épreuve les capacités respiratoire du jeune homme. On pouvait presque voir son cœur battre rapidement lorsque l'on observait son corps, ses veines elles mêmes semblaient tambouriner sa peau pour éclater et faire vivre son sang bleu à l'air pour le faire virer au rouge. Il resta étendu là, comme mort, le vent soufflant, chantant presque, se glissant à travers les feuilles et les arbres, glissant dans les nœuds des racines, l'ambiance était désormais des plus effrayante, un œil extérieur pouvait voir cela ainsi, un mort qui venait de dessiné, son dessin encore étalé non loin de lui, le vent soufflant dans les ténèbres et la lune dissimulant sa lueur pour ne montrer ce faux crime.

Luka avait désormais la force de se relever, mais pas la volonté, il glissa sa main dans sa veste et en tira un paquet de cigarette, ainsi qu'un briquet, il approcha le paquet de sa bouche et en attrapa une avec ses lèvres avant de ranger l'objet, il alluma alors la cigarette et laissa tomber son bras sur le coté, se posant en croix et laissant la fumée montée vers les cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Lorsque la lune danse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Danse au Clair de Lune [PV Esmelda Kohan] [TERMINE]
» Un soir de pleine lune
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Rpg v2 :: Académie Cross ~ :: Bâtiments annexes :: Jardins-