Vampire Knight Rpg v2
    Bienvenue au sein de l'Académie Cross ~
    Si tu es déjà parmi nous, connecte toi !
    Et si tu es nouveau, n'hésite pas à t'inscrire, nous t'attendons ♥️

Vampire Knight Rpg v2

La Version 2 du Forum Vampire Knight Rpg !
 

Partagez | 
 

 Une petite Rebelle ? Par ici ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minako Chitsuki

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 15/11/2011
Age : 25
Localisation : J'en sais rien, parce que je me suis encore perdue là ! ­><

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Une petite Rebelle ? Par ici ! [Terminé]   Mar 15 Nov - 16:12

Bonjour je suis ....Minako Chitsuki




    ♣ NOM: Chitsuki
    ♣ Prenom: Minako
    ♣ Age: 18 ans
    ♣ Race: Humaine
    ♣ Classe: Day Class
    ♣ Sexe: Féminin
    ♣ Orientation sexuelle: Hétéro

    "Même si je suis un ange déchue prise entre la lumière et les ténèbres, j'avance et s'est tout..."



''Derrière toute belle âme blanche,




se cache une facette sombre et noire...''






Qu'est-ce que vous voyez quand vous la regardez ? Une fille adorable et innocente ? Un petit ange ? Si tel est le cas, alors vous êtes totalement à côté de la plaque. Parce que quoi que vous pensiez, ne vous fiez pas à son apparence angélique ! Elle est tout, sauf un petit ange !

Sombre, solitaire, silencieuse, insensible et sans scrupule avec ses ennemis, têtue, détestable, violente, rebelle, froide comme la glace, peu bavarde et un peu je-m'en-foutisme. Elle déteste qu'on lui donne des ordres, mais elle se contente de les exécuter quand même, au risque d'un manque d'obéissance. De toute manière, elle les finirait jusqu'au bout, sinon elle risquerait de s'en vouloir pour le restant de ses jours. Elle a tendance à se laisser emporter par ses émotions, et tous ceux et celles qui ont croisé son chemin, et qui l’ont un peu trop harcelé, se sont ramassés au lit pendant un bon moment. Donc, éviter de la provoquer, parce qu'elle peut se montrer détestable quand elle le veut ! De toute manière, se n'est pas tout le monde qui voudrait s'approcher d'elle, vu comment on la surnomme: Le Démon. Et encore, tout cela, ce n'est qu'au niveau des apparences. En classe, elle fait preuve d'un calme et d'un sérieux exemplaire. La lâcheté ne fait pas partie non plus de ses habitudes non plus.

Aussi, il y a quelque chose qui ne va pas avec cette fille. Elle n'aime pas les pervers, mais pourtant, elle est perverse elle-même. Vous ne trouvez pas que c'est contradictoire son truc ? Perso, moi si. Elle ne l'a jamais fait, mais elle a toujours des trucs pas nets qui lui viennent en tête, n'importe quand et n'importe où. Autre particularité chez elle, c'est son étrange lutte contre la faiblesse en elle. Elle déteste montrer le moindre signe de faiblesse et se comporte toujours ainsi pour masquer ces derniers, si elle en remarque un. Sourire ? Ne lui demandez jamais ça ! Elle va se jeter sur vous comme un vrai diable ! Elle ne sourit que très rarement. «Être gentil, c'est pour les faibles.» Donc, n'essayer pas du tout de faire ça. Et même à cela, se serait un véritable exploit si vous réussiriez à la faire sourire. Et encore, c'est la même chose pour le rire. Elle ne rit presque plus, depuis longtemps maintenant. Pourtant, il reste encore une partie de bon en elle, mais notre chère amie la cache de peur que cela ne la rend plus faible encore, ce dont elle accepterait jamais ! Mais, cela ne veut pas dire pour autant qu'elle n'éprouve plus rien du tout.





''Ne te fies pas à mon apparence,




je ne suis pas celle ce que je semble être...''







D'ordinaire, on préjuge les gens rien qu'en les regardant, mais comme le dit le proverbe; ''L'habit ne fait pas le moine''. Si vous vous fiez seulement ce à quoi elle ressemble, vous verrez que sa personnalité est le total opposé de son apparence.

Minako est une jeune fille aux longs cheveux noirs qu'elle les laisse toujours au naturel, sans jamais les attacher. Ils sont plutôt beaux à voir quand ils sont en train de danser avec le vent, sous un ciel étoilé et une lune pleine. Ça lui donnerait presque un côté sensible et innocent. Ses sourcils par contre ne sont de cette couleur-là. Ils sont minces et noirs, tout simplement. On ne retrouve pas le moindre traces de vieilles cicatrices apparentes sur cette dernière et il en est de même sur tout son corps, qui lui est mince, fin et d'allure féline. Ses grands yeux sur son visage délicat en forme de cœur sont tel des onyx qui ressortent très bien à cause de sa peau claire et pâle.

En descendant, on remarque que son cou n'est pas bien large ni trop long non plus. Juste correct, si on veut. Il n'y a pas vraiment de manière de dire si c'est vraiment le cas, mais c'est juste une manière de dire qu'il est normal quoi. Elle n'a pas vraiment des épaules bien larges non plus. Sur certaines personnes, on verra que ça donne plus une allure un peu carrée, mais pas sur elle, puisque cette dernière est un peu plus arrondie des épaules qui se poursuivent avec des bras minces et des mains aux doigts délicats. Cela lui donne un look plus naturel et moins «robot», si on veut. Avec son 1m65 et ses 58 kg, sa silhouette est la première chose qui se remarque chez elle. En effet, on peut dire que les courbes qui forment son corps sont assez généreux. Et quand je parle de «généreux», je veux dire qu'ils sont formés de manières forte élégantes et harmonieuses.

Enfin bref, passons à la suite vous-voulez ? Étant donné que c'est une femme et non un homme, il y a un détail que je ne dois pas oublié, au risque de faire d'elle une planche à pain. Et oui, comme n'importe quelle femme sur terre, Minako a une poitrine, qui d'ailleurs est assez généreuse elle aussi (s'il en avait été autrement, se serait vraiment dommage, pas vrai ? xD bon ok, je me tais). Quant au reste du corps, c'est un peu la même chose. Un ventre plat, des hanches pas trop larges, des jambes fines, des pieds d'allures corrects et un petit derrière rebondi, c'est là les principales choses que l'on peut dire là-dessus. Bien que ça ne fasse peut-être pas partis du physique, il reste à dire que sa voix n'est juste ni trop grave ni trop aiguë, ce qui lui donne un air de neutralité quand elle parle sérieusement et avec calme. On peut dire que la nature a été vraiment bienveillante pour son physique. Que pourrait-elle demander de plus avec un physique comme le sien ?

Son style vestimentaire ? S'est très simple; gothique punk. Elle adore porter des vêtements provocants et sombres, qui sortent de l'ordinaire avec des petits accessoires de toutes sortes. Pour les couleurs, elle préfère de loin les couleurs sombres, comme le rouge vin ou sang, le noir, le bleu foncé et tout ce qui plus sombre. Bien sûr, les autres couleurs lui vont très bien, mais disons qu'elle aime porter ce qu'elle aime vraiment. Notre demoiselle aime bien s'habiller comme les autres filles; les robes, les rubans dans les cheveux, les bijoux et tout ça (tout en restant dans son style habituel, bien sûr). Évidement, elle met l'uniforme obligatoire de sa classe, quand elle va en classe.




Sur mon corps et dans mon âme,




les marques de mon histoire noire...







Chapitre 1 - Une vie avant l'autre

Le passé. Une chose à laquelle on ne peut absolument rien n'y faire. Tout ce qui était fait ne pouvait être changé. Tout ce qu'on avait perdu par le passé, ne pourra jamais nous revenir dans les mains. Une fois qu'une chose est perdue, elle ne peut être récupérer. La seule chose qui reste à faire, c'est d'avancer en laissant le passé derrière nous. Pourtant, le passé finit toujours par nous rattraper et c'est là que les ennuis peuvent vraiment commencer.

C'est un peu de cette manière que l'on pourrait résumer le passé de notre rebelle. Qui aurait crut que ce petit ange bien innocent pourrait devenir un vrai petit diable ? Certainement pas les personnes qui l'ont connu par le passé. Et oui, il y fut un temps encore où elle souriait, riait et s'amusait avec les autres enfants de son âge et avec tout ceux et celles qui lui étaient proches...

Minako a vu le jour en venant au monde lors du douzième jour du onzième mois, au Japon. L'accouchement avait été très difficile pour sa mère qui avait failli perdre le combat en la mettant au monde. Heureusement, sa bonne santé l'avait grandement aidé à résister et à surmonter la douleur. Quand il la prit dans ses bras, son père disait que déjà elle ressemblait beaucoup à sa mère et que cela serait sûrement encore le cas en grandissant. C'était bien vrai. Comme il l'avait dit, notre demoiselle se mit à ressembler de plus en plus à sa maman en grandissant. Durant les premières vraies années de sa vie, elle était comme toutes les autres filles. Quand elle eut l'âge de fréquenter l'école primaire, cela ne prit pas bien longtemps pour s'intègre aux autres. Joyeuse, souriante, gentille et sociable, c'était un un vrai petit ange, selon les dires de ses professeurs et de ses parents. Ils savaient que jamais elle ne ferait de mal à une mouche. S'ils voyaient celle qu'elle est aujourd'hui, ils n'oseraient jamais y croire. Jamais. Enfin qu'importe, poursuivons. Même si elle avait beaucoup d'amies là-bas, son meilleur ami était un jeune garçon du nom d'Akimitsu, qu'elle appelait affectueusement Aki-kun – ou Onii-san.

Il était dans la même classe qu'elle. Ils étaient devenus amis lors d'une partie de cache-cache, ayant tous les deux choisis la même cachette. Depuis, ils ne se sont plus quitté d'une semelle. Ils passaient beaucoup de temps ensemble et semblaient même inséparables. Ils adoraient taquiner les professeurs et le personnel de l'école dans leurs travaux et jouer à toutes sortes de jeux, mais ce qu'ils aimaient faire le plus, c'était de lire des livres ensembles, pendant les récréations. Accotés sur le tronc d'un arbre, les deux enfants lisaient tranquillement un gros livre, alors que les autres enfants jouaient, leurs mains se touchant de temps en temps, sans faire exprès. Mignon pas vrai ? Un jour, elle lui a murmuré tendrement à l'oreille;

- Je t'aime, Aki-kun.

Il semblait bien surpris d'entendre cela venant d'elle et il répondit que lui aussi il l'aimait et qu'il était très content de l'avoir comme meilleure amie. Il n'avait pas compris qu'elle était en train de lui avouer ses sentiments, mais elle fit mine de rien tout simplement. Ils firent donc la promesse de rester amis pour toujours, quoi qu'il arrive. Une promesse d'enfance, leur petit secret quoi Pour cela, ils donnèrent l'un à l'autre un objet qui leur appartenait afin de se rappeler de cette promesse. La jeune bleutée lui avait donné une petite croix d'argent sur une chaîne. Cet objet avait appartenu à sa grand-mère, auparavant et elle l'avait donné à sa fille, avant de mourir. La mère de Minako n'avait jamais pût se résigner à le mette et s'est pour ça qu'elle le lui a donné. Elle trouvait que s'était l'objet idéal pour qu'il se souvienne de leur promesse. Quant à au garçon, il lui avait donné un médaillon d'argent en forme de cœur, toute en pierre blanche et lisse des deux côtés. Ainsi ils scellèrent leur promesse d'amitié pour de bon.

Malheureusement, quelques temps plus tard, ce dernier dû partir pour une raison quelconque. Quand elle a appris la nouvelle, la jeune bleutée s'était effondrée en larmes, dans l'instant. Elle ne l'acceptait pas. Ils avaient promis de rester amis pour toujours, mais le voilà qui part sans même laisser un mot. Ce départ soudain lui sérieusement brisé le cœur, mais elle gardait espoir qu'elle pourrait revoir Aki, un beau jour. Elle l'attendrait, peu importe le temps que ça prendra, s'était-elle promise. Qui aurait crût que ce cher petit ange serait devenu, plus tard, un véritable démon ? Personne, sans doutes. Surtout si en croit tout ceux qui l'ont connu, avant qu'elle ne perde la mémoire. Quelques années plus tard, un tragique événement vint bouleverser sa petite vie.

Chapitre 2 - Derniers Fragments

Un soir, elle rentrait chez elle comme si de rien n'était, comme l'habitude. Il faisait nuit et dans le ciel, on pouvait voir les étoiles briller de mille feux, dans cette nuit noire. En arrivant à l'intérieur, elle s'est installé à table avec sa mère et son père pour le souper. Tout allait bien et rien ne venait gâcher l'ambiance, jusqu'à ce qu'une grosse dispute finisse par éclater entre Minako et ses parents. Ils étaient en train de parler de son avenir. Elle voulait artiste, mais ils protestaient parce qu'ils voulaient qu'elle devienne médecin ou bien avocate. En colère, elle quitta la table en leur criant ceci, avant de faire claquer la porte de sa chambre;

- C'est moi qui choisi mon avenir et pas vous ! Et d'ailleurs, je n'ai jamais demandé à venir au monde, moi !

La chambre de la fille était presque complètement plongée dans l'obscurité, étant donné que les rideaux de sa fenêtre étaient tirés et que cela laissait la lumière des éclairs traverser la fenêtre pour entrer dans la chambre et l'éclairer de tout leurs éclats. Alors qu'elle dormait, paisiblement, dans son lit, une sombre silhouette vint se dessiner dans la vitre de sa chambre. Celle-ci l'observait, dans un grand silence de mort, malgré les éclairs de l'orage et la pluie qui ne cessait de tomber. Bientôt, la silhouette disparue, tout aussi mystérieusement qu'elle était apparue.

C'est l'horrible cri de sa mère qui réveilla la jeune fille qui sursauta en rouvrant les yeux et s'assit sur le lit, se demandant ce qui se passait. Elle se leva, se dirigeant vers sa porte de chambre et ouvrit sa porte, brusquement, pour courir jusqu'au salon et observer la scène qui se passait. Un étrange personnage était entré dans la maison. Un grand homme habillé complètement de noir, son visage caché par un masque. Le corps décapité de son père adoptif sur le sol matriculé de sang, il se tourna vers la mère, un katana ensanglanté à la main, sous les yeux apeurés de la femme, qui regardait la scène, impuissante. S'arrêtant un instant, le meurtrier se tourna vers cette dernière et, se levant, il s'avança vers elle et lui trancha la tête, d'un seul coup rapide et vif. Une grande giclée de sang en sortit et vint atterrir un peu partout dans la pièce; sur les murs, le plafond, le plancher. L'image de ses parents décapités était resté gravée dans la tête de la jeune fille qui avait tout vu. Bientôt, le corps sans vie de sa mère s'écroula lourdement au sol.

La jeune fille était sans voix, traumatisée par cette horrible scène, sentant le sang encore tout chaud de sa mère sous ses pieds nus. Contemplant ce qu'il avait fait, le meurtrier sentit bientôt la présence de la demoiselle et tourna son regard vers celle-ci, qui n'osait plus bouger du tout. Paralysée et hypnotisée cet affreux carnage et l'étrange aura que le meurtrier dégageait, elle ne voulait plus du tout bouger le moindre des ses muscles. Soudain, la voix masculine plus ou moins grave du meurtrier vint jusqu'aux oreilles de notre demoiselle.

- Je ne voulais pas que tu vois ça... Et pour ça, je te demandes pardon. Cependant, sache que s'était pour ton bien.

Se dirigeant maintenant vers la sortie, l'étranger ajouta, avant de partir et de disparaître dans les ténèbres;

- Si jamais, tu as envie de te venger de moi... Essaie de devenir la plus forte possible. Accroche-toi à la vie, même au prix de ton honneur et de ta fierté. Et lorsque ce jour viendra enfin... Viens me trouver pour déverser ta vengeance sur moi...

Alors qu'il allait disparaître pour de bon, Minako s'était avancée très lentement au centre de la pièce, pleurant de toutes les larmes de son corps, et regardait cet homme avec une telle colère et haine dans son regard. Quelques instants après, elle laissa sa colère et sa tristesse sortir d'elle, dans un immense et intense cri qui se fit entendre dans les environs. Le meurtrier n'a jamais été retrouvé par la suite...

Vivant maintenant toute seule, elle a dût apprendre rapidement à se débrouiller toute seule, sans l'aide de qui que se soit. Le temps passa, depuis cette nuit, et la jeune amnésique était, maintenant, toujours la même qu'elle était devenue. Marchant dans les rues sombres de Londres, elle se rappelait, chaque jour, de ces mots que l'homme lui avait dit avant de disparaître dans la nuit noire. Quand les gens lui faisaient une quelconque remarque, la jeune demoiselle les regardait, alors, dans les yeux et leur répondait par ces simples mots;

- Les ténèbres m'ont déjà tout prit et amenés ce que j'avais de plus cher au monde et moi avec, au passage. Mon cœur est déjà souillé et resté enfoncé dans une profonde noirceur, car je sais que je ne peux pas récupérer ce que j'ai perdu, mais... j'ai déjà fait mon choix, maintenant. J'avance et s'est tout...

Elle avait douze ans, quand toutes ces choses sont arrivées.

Chapitre 3 - Mort de l'innocence

4 ans plus tard

''Tout est sombre et obscure. On ne pouvait rien voir du tout. Il y régnait un froid glacial et intense. Ça en était insupportable pour n'importe qui. Aucun son ne se faisait entendre tout autour. Elle sentit sa tête lui apporter une certaine lourdeur et lui faisait atrocement mal. Avec difficulté, elle ouvrit les yeux et leva la tête vers l'horizon. Tout était devenu blanc, maintenant, autour d'elle. D'un blanc vraiment aveuglant. Tout ce qu'elle pouvait voir n'était rien d'autre, qu'un désert infinis blanc. Un désert blanc comme neige, sans fin.

Soudain, quelque chose aveugla encore plus la vision de la jeune fille. Elle finit par distinguer quelqu'un se trouvait à quelques mètres d'elle. C'était un jeune garçon. Un enfant de six ou sept ans, au moins. Elle n'arrivait pas à voir son visage. Mais elle savait que l'enfant était tournée vers elle. Sans qu'elle sache pourquoi, elle leva la main droite, en direction du jeune garçon.

- Onii-san... Aide-moi... Je t'en prie... Ne m'abandonne pas ici...

La voix de Minako était celle d'une petite fillette, apeurée par l'inconnu. Pourquoi l’appelait-elle le garçon ''Onii-san'' ? Avait-elle réellement un frère ? Ou était-ce seulement un mauvais rêve causé par son imagination. Elle n'en savait rien. Elle sentit, soudainement, une atroce douleur dans son corps. Elle n'arrivait plus à se lever. Et un goût... Un étrange goût était dans sa bouche. Un liquide tiède au goût... assez familier. C'est alors qu'elle comprit. Elle regarda le sol... qui était complètement couvert de sang. D'où venait ce sang rouge vif ? Était-ce le sien ? Possible... Mais comment le prouver ? Elle jeta, alors, un regard de pitié et vers le gamin. Mais celui-ci n'eut aucune réaction.

- Mais qu'est-ce que tu fais ? Allez viens, lui répondit-il en souriant en sa direction

Il se mit alors à courir vers l'horizon blanc, tout en gardant le sourire et en riant. La jeune fille, prise par la panique, sentit de chaudes et abondantes larmes couler le long de ses joues rosées.

- Où vas-tu, cria-t-elle avec le bras droit, toujours dans la même direction,
Ne m'abandonne pas, s'il-te-plaît ! ONII-SAN !!!!!!!!

Un flash lumineux l'aveugla. Et puis.... plus rien.... avant de se réveiller dans un monde de cauchemar qu'est la réalité...


Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle avait la main droite, dans la même direction que dans ce ''rêve''. Elle était maintenant assise sur le fameux lit ou elle y était endormie, depuis quelques temps déjà. Des larmes coulaient toujours le long de ses joues.

- Ce rêve... Encore ce foutu de rêve..., se dit-elle en laissant tomber son bras droit sur le lit.

Elle se mit, alors, à examiner la pièce ou elle était. Son corps tout entier se mit à trembler. Un sentiment de profond dégoût s'empara d'elle. Tranquillement, elle se leva de son lit et chercha quelque chose dans toute la chambre. À tourner son regard un peu partout dans sa chambre, elle semblait être complètement perdue dans son esprit. Elle ne pouvait tout simplement pas le supporter. Tout simplement pas ! Elle ferma les rideaux, retira tous les draps de sont lit pour les jeter par terre. Il en fit de même qu'avec ses vêtements et tout ce qui se trouvaient sur le bureau de travail, d'un rapide et brutal geste du bras. Rien n'était épargné, absolument rien du tout.

Bientôt, il ne resta plus qu'un grand miroir de chambre. Minako regarda son reflet et fut dégoûtée par ce qu'elle voyait d'elle-même. Faible et fragile, comme la glace. Semblable à un cafard qu'on écrase avec son pied pour s'en débarrasser. Elle ne pourrait jamais accepter d'être aussi faible. Jamais. Jamais. Jamais ! À cette instant, elle jeta un coup de poing brutal, en criant de rage, dans cette chose qui faisait ressortir cette même faiblesse et qui se fracassa en mille morceaux. Sa main saignait abondamment, mais elle ne versait pas la moindre larmes et semblait ne pas avoir d'expression de douleur dans le regard. Elle laissa son dos s'accoter sur le mur d'à côté et baissa le regard vers le sol. Peu après, deux personnes sont entrer en panique. Il s'agissait de oncle et de sa tante qui ont eut la charge de s'occuper de notre amie bleutée, après l’assassinat de ses parents. Ils s’empressèrent de soigner sa blessure après avoir retourné tous les morceaux de miroir qui étaient restés plantés dans sa peau. Une fois ceci fait, ils lui demandèrent le pourquoi elle avait fait ça. Vous savez ce qu'elle a, froidement, répondu ? Qu'elle n'en savait rien. Cela intrigua fortement son oncle et sa tante vu qu'ils la connaissaient quand même bien. Ne sachant que dire, sa tante vint la prendre dans ses bras:

- Minako... dit-moi ce qui ne va pas, ma chérie.

En guide de réponse, celle-ci la repoussa violemment vers son mari et leur cria:

- Foutez-moi la paix !

Vous n'imaginez pas le choc qu'ils ont eu. Devant une telle réponse, ils ne savaient que dire. Ils n'arrivaient pas à croire ce qu'elle disait. Non, en fait, ils ne voulaient pas y croire. Pourquoi était-elle aussi violente avec eux ?

- Mais qu'est-ce qui te prend ? Je voulais juste...

- J'ai pas besoin d'une nounou qui veille sur moi jour et nuit ! T'es vraiment chiante, en fait !

- Minako ! Tu devrais avoir honte de te conduire ainsi. Elle s'inquiète pour toi et toi, tu te comportes de cette manière avec elle. Si tes parents...

-Ta gueule, le vieux ! J'en ai rien à faire de minables dans votre genre ! Vous n'êtes pas mes parents et d'ailleurs, j'ai jamais demandé à vivre avec des faibles comme vous ! Vous n'êtes rien d'autres que des déchets à mes yeux et rien de plus !

La femme qui lui servait de tante s'est, alors, effondré au sol en pleurant. La jeune ténébreuse était dégoûtée de voir un tel spectacle, les trouvant plus faibles encore à ses yeux. Il y avait des jours dans ce genre, parfois. Sinon, c'était plutôt neutre entre eux et elle. Ne pouvant rien n'y faire, ils continuèrent donc de l'élever comme si de rien n'était.

Chapitre 4 - Enfoncement dans les ténèbres

Son oncle et sa tante ont longtemps hésité à l'inscrire à la Cross Academy. Ils savaient que le comportement rebelle et agressif de leur nièce lui apporterait des désagréments quant à ses relations avec les autres. Cependant, ils n'avaient pas écarté l'hypothèse qu'en se retrouvant toute seule au milieu de cette école, elle finirait peut-être par changer son comportement avec les autres. C'est comme ça que Minako se retrouva finalement ici, au beau milieu d'inconnus à la Cross Academy.

Malheureusement, ce n'était pas du tout la joie. Le problème n'était pas en soi les cours donnés par ses professeurs ni même de ses résultats scolaires qui étaient tout à fait acceptables. En fait, c'était plutôt ses relations et son comportement avec les autres qui n'arrangeaient pas les choses sur son dossier d'élève. Notre demoiselle était toujours seule dans son coin, parce que les autres la fuyaient à cause de ce changement de comportement radical. Cependant, ils avaient peut-être raison, en fin de compte, de la fuir ainsi. À force de garder tout ça en elle, notre jeune demoiselle a fini par se mettre à haïr tout et chacun. Évidemment, elle n'en disait rien. Mais, plus le temps passait, plus les gens la méprisaient encore davantage. Durant tout ce temps, elle passait son temps à lire des livres, se promener seule, et rester en solitaire dans son coin, car elle n'appréciait pas l'ambiance joyeuse qui régnait ici. Elle était différente des autres, et elle le savait.

Une fois, par exemple, elle s'était battue contre une espèce de chipie qui n'arrêtait pas de l'énerver quand elle le voulait. Sans crier gare, elle s'était jeté sur elle pour commencer à la battre, sous les yeux apeurés des autres. Si les chargés de discipline ne l'avaient pas arrêter, qui sait comment cela aurait terminé. D'ailleurs, elle a eu beaucoup de désagréments avec ces derniers, puisque les situations de ce genre sont arrivés à plusieurs reprises.

Le temps passa et son agressivité ne changea pas. Bien que certains ont essayé d'être gentil avec elle, ils ont tous finis sous les coups violents de la colère de la demoiselle. Chacun d'entre eux n'y avaient pas échappé. Évidement, elle récoltait les conséquences de ses actes de violence, mais elle s'en fichait complètement. Ses professeurs ne savaient plus quoi faire avec elle. À part de tenter de lui faire réparer ses erreurs, ils ne pouvaient absolument rien faire de plus. Mais avec un tel comportement, c'était comme tenter de marcher sur l'eau; impossible.

Quand on la regardait, on se demandait bien ce qu'il avait pût lui arriver pour se retrouver dans cet état. Tant de questions qui restaient sans réponses. Comme elle ne disait rien, les autres élèves ne pouvaient pas le savoir. Ceci renforça la peur, la méfiance et le doute chez eux envers elle. Sa réputation en pris un coup. Une douloureuse et triste solitude...

Deux ans ont passé, depuis son intégration ici, et la jeune ténébreuse était, maintenant, toujours la même qu'elle était devenue. Quand les gens lui faisaient une quelconque remarque, la jeune demoiselle les regardait, alors, dans les yeux et leur répondait de manière brutale que c'était pas de leurs affaires, avant de les battre violemment sous les yeux des autres.

Qui sait comment cela va se terminer, maintenant...






Tout ce que je déteste




et ce que j'aime...








Ce qu'elle aime et ce qu'elle déteste ? Voilà, une question fort intéressante.

On peut dire qu'elle aime beaucoup les choses sucrées, écouter de la musique et lire pendant des heures entières. Elle passe beaucoup de temps à regarder la nature, peu importe le temps, pendant une promenade tranquille. Le jour, c'est les nuages. Le soir, les étoiles. Au printemps, se sont les cerisiers qu'elle regarde avec calme. En hiver, la neige blanche la fait rêver longuement. En automne, les feuilles des arbres la font complètement perdre le contact avec la réalité et quant à l'été, c'est le vent qui lui rend son calme. Les nuits pluvieuses, elle aime sortir dehors et se laisser mouiller par les larmes du ciel. Autre détail, elle apprécie particulièrement les animaux qu'elle traite avec soin, en particulier les félins qu'elle adore par-dessus tout. Ce dernier détail nous montre d'ailleurs qu'elle n'est pas aussi méchante qu'elle en a l'air. Ses couleurs préférées sont le noir et le rouge et les roses rouges sang la feraient presque sourire (rougissement garanti et évident) si elle en recevait en cadeau.

Malgré ses goûts étranges et pourtant forts simples, il y a aussi bien des choses qu'elle n'apprécie pas. En premier lieu, s'est la faiblesse qu'elle dit avoir en elle, ainsi que ceux et celles qui sont faibles et lâches eux-même. Elle déteste les pervers, même si elle en est une en quelque sorte. Elle n'apprécie pas non plus les personnes qui sont bruyantes, quelque peu crétins, immatures ou un peu trop gamins à son goût. Elle trouve ça énervant d'une certaine manière. Cela vous paraîtra étrange de savoir ça, mais elle n'a jamais pût sentir les gens qui jugent aux premiers abords sans avoir pris le temps de connaître avant de juger. Ensuite, se faire déranger, se faire draguer ou complimenter par quelqu'un, se faire dire ce qu'elle doit faire et perdre son temps pour rien sont les dernières choses qu'elle déteste aussi.





Je suis un être complexe



Mais c'est cela qui me construit







Elle possède un tatouage qui est situé au niveau de poitrine, qu'elle cache derrière ses vêtements pour que personne ne puisse le voir.


Au niveau de l'amour, elle cherche le vrai, le seul et l'unique. Elle cherche son âme soeur, depuis longtemps. Et il lui arrive parfois de tomber amoureuse de n’importe qui, trop rapidement. Mais ça finit toujours par passer. Contrairement aux autres filles, elle ne s'intéresse pas du tout aux élèves de la Night Class. Elle s'en fiche complètement en fait, trouvant que s'intéresser à ces personnes n'est rien de plus qu'une véritable perte de temps.


IN THE REAL LIFE


    ♣ Pseudo: Valou (Bakushaku pour les intimes xD)
    ♣ Comment as-tu connu le forum?: En cherchant un forum rpg de Vampire Knight
    ♣ Quelque chose à dire?: NEKO POWA !!!! Nyah
    ♣ A quel manga/anime appartient votre avatar ?: Images trouvés sur internet. Je crois que ce personnage vient d'un jeu visual novel, mais je ne sais pas lequel TT
    ♣ CODE 1: Validé by Hinou
    ♣ CODE 2: Validé by Hinou



Dernière édition par Minako Chitsuki le Mer 16 Nov - 12:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://togainu-no-chi-rpg.forumactif.com/
Yuki Kurosu
Admin
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Une petite Rebelle ? Par ici ! [Terminé]   Jeu 17 Nov - 6:53

Il me semble que tout est parfait ^^ Bienvenue sur le Forum Minako !

FICHE VALIDÉE

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-knight-rpg.forumgratuit.org
 

Une petite Rebelle ? Par ici ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le rebelle du quartier [Terminé]
» Petite pause... [PV Norman] [Terminé]
» Petite douche... [PV Roxas] [terminé]}
» [SC 2té 2015 : Sinnoh] Une petite pause au travail [terminé]
» Robin S. Fury, Rebelle Schizo Furieux [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Rpg v2 :: Avant tout :: Présentation de votre personnage :: Présentation validée-