Vampire Knight Rpg v2
    Bienvenue au sein de l'Académie Cross ~
    Si tu es déjà parmi nous, connecte toi !
    Et si tu es nouveau, n'hésite pas à t'inscrire, nous t'attendons ♥️

Vampire Knight Rpg v2

La Version 2 du Forum Vampire Knight Rpg !
 

Partagez | 
 

 Zero Kiryû { Terminer }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiryû Zero

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 22/10/2011

MessageSujet: Zero Kiryû { Terminer }   Sam 22 Oct - 23:28

Bonjour je suis ....Zero Kiryû




    ♣ NOM: Kiryû
    ♣ Prenom: Zero
    ♣ Age: 19 ans
    ♣ Race: Level D / Hunter
    ♣ Classe: Day Class
    ♣ Sexe: Masculin
    ♣ Orientation sexuelle: Hétéro




Parce que tout simplement...




Je suis une forte tête!!






A l'académie Cross, le caractère implacable du chargé de discipline Zero Kiryû était bien connue. Maintenant qu'il est chef de la guilde, cela n'a quasiment pas changé. Il se sert toujours de la peur qu'il inspire sur les autres. Etudions tout cela en détail.

Comme on s'en doute, la fonction de chef de la guilde nécessite une certaine autorité sur la totalité des hunters. Zero l'acquiert grâce à une solide réputation basée sur la peur qu'il inspire. Inspirer la peur est devenu au fil de années la spécialité de Zero.

Il maîtrise à la perfection l'art de lancer des regards remplis d'une haine à vous flanquer la chair de poule. Et sa voix menaçante non plus ne donne ni envie de plaisanter, ni envie d'insister. Le directeur s'y est frotté pas mal de fois, d'ailleurs. Les hunters lui obéissent surtout pour cela et par respect, aussi. Mais il s'agit d'un carapace fermée qu'il a forgée depuis des années pour se protéger. Mais que cache t'il en dessous ?

Sous la carapace de l'homme agressif se cache en fait un grand coeur qui fut détruit à petit feu par tous les éléments qui jalonnèrent sa vie. Il fait mine de résister à tout ce qui tombe sur lui, alors qu'au fond, ça le détruit. Zero Kiryû est un homme sensible et attentif aux autres, mais il se cache pour se préserver et préserver les autres. Il est écroulé sous le poids des responsabilités. C'est un faux méchant.







Mon physique est...




sans doute ma plus grande force







Zero a des cheveux gris clair. Leur couleur, qui est tout à fait naturelle, est très peu commune. La façon dont ils sont coupés est par contre extrêmement courante : la longueur et la frange, il les a depuis longtemps, et tient à les conserver. Ses cheveux sont entretenus régulièrement, mais dans un souci d'hygiène le plus pur qui soit. Ou alors par besoin de passer sous la douche (si,si, ça lui arrive très souvent). Zero a des yeux couleur parme. Son regard effrayant et sanguinaire en a déjà effrayé plus d'une. Même maintenant qu'il est le chef de la guilde, ce regard noir reste, et il s'en sert souvent pour assouvir son autorité, qui sans cela serait au plus bas. Il faut dire qu'il n'a presque jamais pleuré de sa vie, il a donc les yeux très secs. Sa peau, quant à elle, est bronzée mais pas du tout rose. Parfois, ça lui donne un petit air des indiens qui vivaient aux USA, dans le passé. En tout cas, vu les douches qu'il prend quotidiennement, même malgré son travail, sa peau est très douce, agréable au toucher ... bref

Le jeune homme est svelte, assez grand, et a une magnifique musculature ... due à un entraînement poussé et à une activité de hunter quasiment de malade. Il fait du 40 de pieds, mais on se demande si il a déjà acheté des chaussures. Il n'aimait pas en acheter, mais Yûki ne pouvait plus le faire à sa place, alors il fallait bien qu'il s'y mette ... à son grand déplaisir.

Bon, je crois que tout est dit ... ah non, il porte aussi une boucle d'oreille à l'oreille droite ( ben ouais, c'est pas que pour les filles ) et porte un tatouage sur le cou, qui était sensé ralentir sa transformation en vampire, mais qui le lie à présent à Yûki Kuran.





L'histoire de ma vie...




ou alors juste une partie







PROLOGUE :

L'histoire de Zero n'est pas de tout repos, mais vous sera retranscrite ici le plus fidèlement possible. Certaines répliques ne respecteront pas exactement le manga, certaines actions non plus, mais personne n'est parfait ... Bonne lecture, ou plutôt, bonne attente ...

PARTIE I : LA MALÉDICTION DES JUMEAUX :

CHAPITRE I : ILS N'ÉTAIENT PAS ENCORE NÉS :


« Asseyez-vous »

La jeune femme enceinte et son mari étaient un peu inquiets, comme tous les couples qui allaient avoir leur premier enfant. Ils attendaient avec impatience les résultats de l’échographie, avec un mélenge d’exitation et d’angoisse. En effet, le medecin venait enfin de les appeler, et le tension avait monté d’un cran. De plus, ils n’avaient pas la moindre idée de ce qu’il allait leur annoncer. Comme tous les couples, ils espéraient une bonne nouvelle. Ils se tenaient bien la main, pour connaître le rsultat de ces analyses qui pouvaient être mineures s'il n'y avait aucune complication.

« J’ai une bonne nouvelle, ou une mauvaise, ça dépend du point de vue. Ce sont des jumeaux. Sinon, vous êtes en parfaite santé. »

Des jumeux. Ce n’était pas une mauvaise nouvelle. C’était bien plus proche de la fin du monde. La femme savait qu’avoir des jumeaux équivalait presque toujours à ne pas avoir d’enfants du tout, étant membre de la guilde des hunters, association chassant les vampires.. C’était une malédiction qui régnait depuis que les hunters s’étaient emparés du pouvoir d’un des vampires fondateurs pour s’octroyer le pouvoir de chasser les vampires. Quend une femme hunter étaint enceite de jumeaux, ceux-ci s’entre-dévoraient dans le ventre de leur mère. Si l’un d’eux parvenait à survivre, alors naîtrait un hunter bien plus puissant que les autres. Mais elle n’avait pas beaucoup d’espoir que l’un des deux naisse un jour ...


CHAPITRE II : LA NAISSANCE :

Elle criait. On l'avait convaincue de garder ses enfants. Si ils survivaient jusqu'au neuvième mois, il y avait une chance que l'un des deux naisse. Et la guilde aurait donc un nouvel hunter, plus puissant que les autres.

L'accouchement fut douloureux, mais elle parvint, au prix d'énormes efforts, à donner la vie à son premier enfant. Ce fut un immense soulagement. Jamais elle n'avait été aussi heureuse. Il respirait. Il vivait. Elle tenait son fils dans ses bras.

« Zero ... »

C'était son nom. Elle voulait qu'il s'appelle ainsi, si il venait à naître. Mais, jamais elle n'avait pensé en faire naître un deuxième. Et pourtant, elle dut accoucher à nouveau. Mais quelle joie ! Ses deux enfants respiraient. Ils pleuraient dans les bras de leur mère. Zero et Ichiru.


CHAPITRE III : PREMIÈRES ANNÉES :


L'hiver était arrivé. Ichiru était encore malade. Les parents de Zero étaient sortis. On apercevait les flocons de neige qui dansaient et atterrissaient doucement sur le sol. De la fenêtre de leur chambre, les deux enfants regardaient, à travers leur fenêtre, les arbres qui se recouvraient doucement de neige. Ils ne jouaient pas à s'envoyer des boules de neige. Ils ne se roulaient pas dehors, courant dans tous les sens avant de s'arrêter en riant. Non. Zero et Ichiru ne jouaient quasiment jamais, que ce soit dans la neige ou ailleurs. Ou alors dans des cas exceptionnels. En tout cas, depuis qu'ils étaient tout petits, ils étaient extrêmement calmes. Ichiru était presque toujours malade et Zero s'occupait presque toujours de lui. Zero savait très bien pourquoi Ichiru tombait toujours malade, et c'était sa faute. Ichiru savait très bien pourquoi Zero, rongé par la culpabilité, s'occupait de lui. Et il aurait voulu ne faire qu'un avec son frère. En soupirant, il avala ses comprimés.

« Bonne nuit, Zero ... »
« Bonne nuit, Ichiru ... »

Le deux enfants ignoraient que, pendant ce temps là, leurs parents exécutaient l'amant de Shizuka Hio, scellant leur destin à jamais ...


PARTIE II : DEVENIR UN HUNTER :

CHAPITRE I : PAPA ET MAMAN :

Ayase Kiryû était issu d'une des plus grandes famille de hunter de tous les temps. Il se battait avec deux dagues et tua dans sa vie de nombreux vampires, mais sa spécialité restait bien sûr les level E. Il recontra Haru Kyoku à 19 ans et tomba follement amoureux d'elle. Cet amour réciproque, que permit leur ami commun Tôga Yagari, qui les avait présentés lors d'une mission, perdura jusqu'à leur mort. Ils firent presques toutes leurs missions ensemble, et donnèrent maissance à des jumeaux, enfants censés perdurer les capacités des hunters de la famille Kiryû. Cette homme et cette femme, Zero et Ichiru les appellent Papa et Maman.

CHAPITRE II : TÔGA YAGARI :

Zero ressentait un mélange d'excitation et de crainte. Aujourd'hui, il allait rencontrer Tôga Yagari, le grand maître hunter qui allait lui apprendre le métier de ses parents. Même si il avait déjà un apprenti du nom de Kaito, il avait accepté de les prendre, son frère et lui, sous son aile. C'était une chance.

Le jeune garçon descendit de la voiture et s'approcha de l'homme qui allait devenir son maître. De longues mèches noires encadraient ses yeux bleus ciels. Son regard était froid et rempli d'une haine visiblement dirigée contre les vampires. Il avait la carrure qu'on pouvait imaginer pour un homme appelé "plus grand hunter de son temps". Il avait en levé son long manteau beige, et était maintenant vêtu d'un T-shirt blanc qui apparaissait derrière une chemise ouverte et portait également un simple jean. Il portait une sorte de chapeau de cow-boy, et fumait. Il avait un look on ne pouvait plus ... original.

Le regard de Zero, se porta vers le ciel un instant, laissant le peu de timidité qu'il ressentait s'évaporer en cette simple action. Puis ses yeux se portèrent sur Kaito. Il était brun, faisait environ 11 ans et avait la même sorte de haine que Yagari dans ses yeux. Néanmoins, il semblait moins impressionnant que le grand maître hunter.

« Tu es Zero ? »

Zero sursauta. Il devait vraiment sembler vulnérable à ce moment là. Il hocha la tête vigoureusement. Sa nouvelle vie venait de commencer.

CHAPITRE III : CETTE FEMME :

L'école venait de se terminer. Tous les enfants courraient vers la sortie, rejoignant leurs parents dans les voitures et courant vers les bus scolaires. Certains partaient à pied. Tous rejoignaient, joyeusement ou pas, leur maison. Tous sauf deux. Zero et Iciru Kiryû rejoignaient leur maître pour apprendre leur futur métier de hunters. Kaito ne reviendrait que plus tard du collège, et Yagari en profitait pour apprendre à ses jeunes élèves ce qu'il savait déjà. Ce jour-ci, il leur raconta d'où venait la guilde :

« C'était il y a dix mille ans. La sécheresse envahissait le monde et il y avait de grands changements de climat. C'est à cette époque que les vampires sont apparus. Au début, c'était tous des sang-purs. Ils dominaient le monde et mordaient beaucoup d'humains pour en faire leurs esclaves, déchirant ainsi des centaines de familles. »

Zero était tout ouï et était très curieux de savoir comment la guilde était apparue. Il attendait la suite de l' "histoire" avec impatience.

« La guilde est née grâce à une sang-pure qui était indignée de tous les crimes commis par ses congénères. Elle fit donc boire de grandes quantités de son sang à des humains, et ceux qui survivèrent devinrent ... les touts premiers vampire hunters. Ensuite, pour qu'ils puissent tuer les vampires, elle s'arracha le coeur et le lança dans le chaudron qui se trouve actuellement sous le siège de la guilde. C'est son fiancé qui apprit aux hunters comment se battre. C'est ainsi qu'est née la guilde, qui permet aux humains de vivre en paix sans être menaçés constament par les vampires. »

Zero ouvrait de grands yeux écarquillés. Il n'avait pas vraiment tout compris.

« Un jour, vous comprendrez pourquoi je hais les vampires ... »

Il ne pensait pas si bien dire ...

CHAPITRE IV : LE PRIX DE SON IGNORANCE :

L'infirmière scolaire était venue pour une intervention sur la cigarette. Tôga Yagari, quand à lui, était venu sous prétexte d'une visite scolaire familiale. En réalité, c'était son métier de hunter qui l'appelait. En réalité, l'infirmière était une vampire de level D et Yagari devait la ramener chez les vampires aristocrates où elle habitait avant, un endroit d'où elle n'aurait jamais dû s'enfuir. Il ne pouvait pas se douter qu'elle allait dégénérer au level E juste devant ses yeux. Ce fut la panique. Le maître hunter essaya de la tuer, mais le jeune Zero Kiryû s'interposa en disant :

« Ne lui fais pas de mal, l'infirmière est très gentille ! »

L'infirmière n'était pas gentille. Elle s'attaqua à Zero. Yagari perdit son oeil droit en le protègeant. Juste avant de finir en cendres, le vampire eut le temps de montrer les crocs. En les voyant, ce jour là, Zero eut pour la première fois peur des vampires. Et Yagari venait de payer le prix de son ignorance.

Une fois les blessures du maître hunter bandées, Yagari alla dans le jardin de l'école. Zero l'y rejoignit.

« Maître, pour votre oeil, c'est ma faute ... »
« Ce n'est rien et puis ... je ne t'ai pas sauvé pour que tu fasses cette tête. Mais par contre ... »
« Oui ? »
« Ne me fais jamais regretter d'avoir sauvé ta vie au prix don mon oeil droit. Promets-le moi. »
« C'est promis. »

PARTIE III : SHIZUKA :

CHAPITRE UNIQUE : FIN DU MONDE :

Zero s'était précipité dehors. Un vampire allait les attaquer, il en était sûr. Il l'avait pressenti. En effet, dehors se tenait une magnifique créature, qu'il avait déjà croisé quelques jours plus tôt. Elle était en train de pleurer. Lui seul avait vu qu'il s'agissait d'un vampire. Ichiru, qui se trouvait avec lui, disait simplement qu'elle était belle.

La créature dit à Zero qu'il était plus doué que ses parents. Ceux-ci débarquèrent en courant. Ils échangèrent avec le vampire des paroles que Zero comprit à peine. Tout d'un coup, la vampire emprisonna Zero dans ses bras. Ses lèvres approchèrent de son cou, lentement, très lentement. Ses crocs s'enfoncèrent dans la gorge du jeune garçon. Sa mère pleura. Enfin, elle ne pleura pas bien longtemps. La vampire la tua en même temps que son mari, juste après avoir lâché Zero sur le sol, qui fut témoin de cet horrible spectacle.

Ce soir là, on put lire une haine plus forte que celle de Yagari dans les yeux de Zero. Une haine qui ne partira jamais.

PARTIE IV : YÛKI :

CHAPITRE I : LA RENCONTRE :

Jamais Zero ne pourra décrire ce qu'il ressentait cette nuit-là. sa vie venait de s'écrouler comme un château de cartes. Il revoyait encore les crocs de cette vampire s'enfoncer dans son cou, faire couler son sang. Il la revoyait encore changer sa vie à jamais. Il la revoyait encore le changer en vampire. Il la revoyait encore, et la détestait. La princesse de la folle effervescence. Cette sang- pure. Shizuka Hio.

Mais, tandis qu'il s'appliquait à haïr cette vampire de toute son âme, une question vint, plusieurs question existencielles. Que se passera-t'il après ? Que deviendra-t'il ? Il n'avait plus rien, plus de parents, plus de famille. Il lui restait juste son maître, qu'il courut retrouver. Il lui raconta l'attaque du vampire du mieux qu'il put. Mais après, il ne dit plus rien. Il ne voulait plus rien dire. C'était trop affreux. Il ne voulait plus qu'un seul franchisse ses lèvres.

C'est ainsi que Zero se retrouva chez Kaien Kurosu. Cet homme le laissa vite pour aller s'entretenir avec la police. Au moins, il n'était pas seul. Il était avec une petite fille brune aux yeux bordeaux. Elle s'appelait Yûki. Elle s'occupa de lui. Au moins, c'était fini. Mais il ne pourrait plus jamais parler. Jamais.

« Viens, Zero, je vais te montrer ta chambre. »

CHAPITRE II : KANAME KURAN :

Cela faisait six mois que Zero vivait chez Kaien Kurosu. Durant ces six mois, sa situation s'était quelque peu arrangée. Il arrivait à prononcer quelques mots, de temps à autres. La maltraitance qu'il infligeait à l'endroit de son cou où la vampire l'avait mordu s'était un peu atténuée, au prix des énormes efforts de Yûki. Elle sacrifiait de longues heures de sommeil à veiller sur lui et s'endormait parfois même dans son lit. Elle pleurait sa douleur. Petit à petit elle gagna la confiance du jeune garçon qui parvint à dire un mot, puis deux, puis trois. Il commença même à faire des phrases. Finalement il parvint à s'exprimer normalement, bien que ce soit très rarement. Il consacrait la plupart de son temps à s'entraîner au tir au pistolet, à apprendre l'art des hunters. Le seul inconvénient à sa nouvelle vie, en fait, c'était que le directeur le considérait comme son fils adoptif, ce qu'il n'était pas décidé à devenir.

Un soir, Zero, Yûki et Kaien dînaient. La nuit avait déjà recouvert la ville de son épais manteau noir. Tout le monde mangeait en silence. Quelle ne fut pas la surprise de Zero quand le directeur annonça qu'ils avaient un invité !

« Quoi ?! Un invité, à cette heure- ci ? »
« Oui, désolé de ne pas t'avoir prévenu, Monsieur est un noctambule.»

Yûki avait l'air tout excitée et se précipita à la porte :

« Kaname ! »

Zero n'arrivait pas à y croire. L'homme qui se tenait devant la porte avait de la même odeur que la femme qui avait massacré sa famille. Il était de la même race. Et il osait venir ici en tant qu'"invité". Son sang ne fit qu'un tour. Il prit un couteau sur la table et se précipita sur le dénommé Kaname. Il ne savait même pas que ces créatures pouvaient avoir droit à un nom. C'était répugnant.

« Vampire ! »

Mais ... attendez une minute. Yûki s'était interposée ? Certes, elle n'avait rien, l'intrus l'avait protégée mais ... ce n'était quand même pas ... il n'arrivait pas à y croire. Il la haïssait. Il était en colère qu'elle aie un lien privilégié avec ce vampire. Il ne pouvait supporter qu'elle soit le caniche d'un sang-pur. Il ne pourrait jamais lui pardonner.

CHAPITRE III : NIGHT CLASS :

Bien des choses s'étaient passées depuis le soir où Kaname Kuran était passé pour la première fois chez les Kurosu. Il vint plusieurs fois et Zero fut bien forcé de comprendre et d'accepter son rôle dans leur étrange famille, dans la lutte contre les level E et dans le maintien de l'équilibre dans la société vampire. Il avait compris que la puissance de la famille Kuran, associée à la puissance de hunter de Mr Kurosu, éloignerait cette vampire de malheur, le temps qu'il devienne suffisamment puissant pour tuer Shizuka. Tôga Yagari l'avait laissé loin de chez lui, ce qui faisait qu'il ne pouvait plus assurer sa formation. C'était Kaien Kurosu qui le formait à présent, l'entraînant à utiliser une arme très puissante, le Bloody Rose. En même temps, il formait Yûki à l'utilisation d'Artémis, une arme hunter qu'elle pouvait manipuler, malgré le fait qu'elle n'était pas vraiment un chasseresse de vampires. Au bout de quelques mois d'entraînement, Zero fut bien forcé de reconnaître que son nouvel entraîneur était bien plus doué que l'ancien. Après quelques recherches, il apprit que Kaien Kurosu, en vérité âgé de 200 ans, était le plus grand hunter de toute l'histoire de la guilde et n'était plus en fonction depuis un bon nombre d'années. Mais le sujet ne fut jamais évoqué.

Zero avait fini par pardonner à Yûki. Au fil des annnées, des liens de fratrie et d'amitié s'étaient tissées entre les deux adolescents. Zero soutenait Yûki dans tous les moment difficiles de sa vie, et la jeune fille se faisait une joie de faire pareil. Peu à peu, ils devinrent comme frère et sœur.

Au fil des ans, Zero s'était fait percer les oreilles plusieurs fois. Il aimait bien les boucles d'oreilles en argent. Il trouvait que ça lui donnait un style. Autre transformation physique, un magnifique tatouage ornait à présent son cou à l'endroit où Shizuka l'avait mordu. Représentant le symbole de la guilde, il avait pour mission de ralentir sa transformation en vampire, compilé avec les Blood Tablets qu'il refusait d'avaler. Beaucoup de choses s'étaient produites en un an.

Zero était dans la salle à manger des appartement privés de Kaien, maintenant directeur de lycée. Yûki et Kaname s'y trouvaient également, car apparemment il s'agissait d'une réunion "importante". Le mot important n'avait pas une signification dans le vocabulaire de Kaien Kurosu qui les y avait conviés, mais Zero y était allé quand même. Zero avait pris soin de s'asseoir le plus loin possible de Kaname, et Yûki ne savait pas trop où se mettre. Le directeur arriva mettant fin à la bataille de regards haineux que se lançaient les deux hommes. Il s'assirent à table, mangèrent, discutèrent, et le directeur finit par entrer dans le vif du sujet.

« Voilà, Kaname et moi-même travaillons sur un projet depuis un bout de temps. Je vais créer une Night Class. »

Yûki regarda son père adoptif avec de grands yeux ronds. Avec ses cinq premières années de vie dont elle ne se souvenait plus, elle était parfois longue à la compréhension. Zero avait compris, lui. Enfin, il était presque sûr. Ce n'était quand même pas ...

« La Night Class, ce sera des cours pour le soir ? »

Yûki avait posé une question on ne pouvait plus idiote. Mais pourtant, Zero aurait préféré que ce soit pour des cours du soir, oh ça oui ...

« Non, Yûki. La Night Class, c'est la Night Class. »

Yûki ne semblant toujours pas comprendre, le directeur rectifia.

« Ces élèves recevront un enseignement de haut niveau et particulier et leur durée d'études sera indéterminée, vu qu'ils vivent plus longtemps que nous. »

Là, ça en était trop. Zero explosa.

« Mais c'est de la folie ! Vous n'allez quand même pas faire venir des vampires dans cette académie et le mettre des humains à portée des crocs ! »

Zero, souffrant chaque jour un peu plus de sa transformation en vampire, savait mieux que quiquonque à quel point la soif de sang était incontrôlable. Et ces deux, homme pensaient livrer des humains, enfin surtout des humaines en pâture à des vampires, en espérant qu'ils aient un tant soit peu de contrôle sur leur soif de sang ! Et pourquoi pas les jeter aux lions, hein ?

« Ne t'inquiète pas, il ... enfin Kuran va intégrer la Night Class, alors les autres vampires se tiendront à carreau. »

Voilà qui ne rassurait pas Zero ! Voilà que tout reposait sur les épaules d'un vampire maintenant ! Et s'il n'en faisait qu'à sa tête, hein ? Que se passerait-il ? Zero lança son regard le plus noir au sang-pur tout en disant :

« Oui, mais si lui nous trahit, ce sera fini. »

Ce fut Kuran lui même qui répondit, cette fois.

« Ne vous inquiétez pas. Il y a encore quelque chose qui me préoccupe, mais je remplirais mon rôle de reine des abeilles ... »

Voilà qui était franchement rassurant ...

CHAPITRE IV : SAINT XOCOLATL :

Les deux ans qui suivirent cette soirée fut également chargés en évènements de toutes sortes. Zero, Yûki et Kaname étudiaient désormais à l'académie Cross, établissement dont Kaien Kurosu était le directeur. Kaname ne les voyait quasiment plus, étant étudiant de la Night Class, désormais. Zero et Yûki étudiaient le jour, surveillaient le changement de classes au crépuscule, et faisaient des rondes la nuit, pour ne pas laisser les vampires sans surveillance. Ils manquaient tous les deux de sommeil, mais Yûki le supportait beaucoup moins bien que Zero. Mais c'était tout de même elle qui travaillait le plus, même si ses résultats scolaires ne suivaient pas.

Bien qu'il ait séché presque une année de collège, le Zero avait fini par rentrer à l'Académie Cross. Le jeune homme au cheveux gris s'était forgé, au fil des années, une mauvaise réputation dure comme du roc. Il ne tenait pas à se faire des amis, connaissant son destin. Bien que tous les garçons de la Day Class l'admiraient, il n'avait un semblant de conversation qu'avec le président de son pavillon. Même le directeur n'arrivait pas à lui parler normalement. Seule Yûki le pouvait. Tout le monde pensait que Zero était toujours en colère et celui-ci était tout à fait satisfait ainsi. ce furent deux années paisibles.

Ce jour là, les étudiantes de la Day Class étaient en effervescence. C'était le jour de la Saint Xocolatl, seul jour de l'année où les jeunes filles pouvaient offrir un chocolat aux Night Class et éventuellement l'accompagner d'une déclaration. Pour Zero, c'était l'enfer, mais il n'avait pas réussi à annuler l'évènement, même si il avait vraiment insisté. Le directeur avait été un peu trop charmé par le cadeau habituel de sa fille adoptive. Quand il pensait que Yûki voulait offrir un chocolat à Kaname ... ça lui donnait presque envie de vomir.

Enfin bref, on était que le matin, et Zero avait déjà dû sauver une élève, Nadeshiko Shindô, qui tentait d'escalader le mur et qui était tombée. Et même après ça, le directeur ne voulait toujours pas annuler l'évènement ! Comme si ça relâchait la pression ! Il y avait déjà le bal de fin d'année pour ça ! Et ça ne suffisait pas ? Non, bien sûr, il fallait que le directeur en rajoute. C'était toujours pareil.

Et puis, les derniers cours de cette journée furent insupportables. C'était comme le compte à rebours d'une bombe. Les filles de sa classe étaient collées à l'heure, et n'attendraient peut-être même pas la sonnerie pour se ruer dehors. La dernière heure de cours de la journée fut rythmée par le tic-tac de la pendule et, enfin, quand la pression devint insupportable, la sonnerie finit par retentir. Les jeunes filles sortirent de la classe comme des flèches. Heureusement que Yûki les avait poursuivies, Zero n'avait vraiment pas la tête à ça.

Quand le jeune homme arriva à la grande allée, les jeunes filles étaient bien en rang sous leur bannières. Les Night Class se tenaient au portail, et la plupart d'entre eux avaient l'air vraiment agacés. Les gamines hurlaient sûrement bien trop fort pour leur si fine ouïe. Non mais ! Tout ce brouhah s'interrompit avec un coup de sifflet de Yûki.

« Bonjour et bienvenue à cette nouvelle édition de la Saint Xocolatl à l'académie Cross ! C'est un jour très spécial car les élèves de la Day Class sont exceptionnellement autorisée à offrir des chocolats au Night Class. Bon ! Nous pouvons dès à présent commencer ! ... »

Décidément, elle ne changera jamais ... Le reste de l'évènement se déroula plutôt bien, mis à part le fait qu'Aidô partit avant le coup de sifflet, et que Yûki avait oublié de donner son chocolat à Kaname et que Zero dut le faire à sa place. Pour ce fait, il se prit une réprimande assez sévère de sa collège, mais c'était surtout parce que les sentiments de l'intéressée étaient aussi confus que ceux des jeunes filles qui l'entouraient. Finalement, tout se passa à merveille.

Ce fut après coup que notre beau chargé de discipline eut de vrais ennuis. Sans le savoir, il s'était mis plusieurs Night Class à dos parce qu'il "était spécial pour Maître Kaname". La bonne blague ! Mais ça ne l'empêcha pas de dire :

« Vous voulez une bagarre ? Amenez-vous, vampires, justement j'avais la haine »

Les vampires commencèrent à préparer la puissance qui leur servait au combat. S'ils possédaient une telle puissance, c'était parce qu'ils étaient des aristocrates. Zero pouvait pourtant parfaitement rivaliser, grâce à son entraînement de hunter hors pair. Kain Akastuki, qui tenta d'arrêter la bagarre, en fit justement les frais, puisqu'il se retrouva immédiatement plaqué par terre par une prise de combat sophistiquée. Malheureusement, Yûki le coupa dans son élan en intervenant comme une vraie chargée de discipline. C'était l'une des seules fois où Zero n'était pas du tout content de la voir, voire furieux qu'elle interrompe la bagarre. Il avait vraiment besoin de se défouler. Et puis, elle avait tout de même offert des chocolats à Kuran ...

Sur ces sombres pensées Zero s'enfonça dans la douche. Il se lava, se rhabilla. Puis, il se dit qu'il ferait mieux d'essayer encore cette chose qu'il avait déjà jugée impossible. Il s'approcha du lavabo et essaya encore une fois d'avaler ces petits comprimés blancs, les Blood Tablets. Zero tenait vraiment à contrôler sa soif, mais ces petits comprimés, pourtant presque indispensables à cela, il n'arrivait pas à les prendre. Ca lui donnait envie de vomir. En tant que futur level D, ça ne l'avantageait pas, et il le savait. C'était particulièrement affreux à supporter. Conscient qu'il ne réussirait pas à les avaler, le jeune chargé de discipline se laissa tomber sur le sol, ayant encore de l'eau sur lui, et ne portant pas de T-shirt.

Yûki fit son entrée dans la salle de bain, n'ayant pas remarqué que c'était occupé, malgrès la serviette remplaçant le verrou cassé. Elle ne s'excusa pas de la scène qui venait de se produire. Elle n'en parla même pas. Elle se contenta juste de parler, tout simplement parler, en le rhabillant. Puis tout un coup elle sortit un chocolat de sa poche et en fit tout un joyeux petit discours. Malheureusement pour elle, son chocolat n'était vraiment pas bon ! Pour ne pas la vexer, Zero fit juste la moue qui allait avec, ce qui suffit pour la vexer. Elle se retourna, laissant son cou à découvert et puis ... Zero eut envie de son sang. Son corps le réclamait. Le vampire qu'il s'efforçait de contenir le voulait. Heureusement, sa conscience dominait, et il parvint à surmonter cette soif ... quand il ne vit plus le cou de Yûki. Le chargé de discipline se sentait faible, inutile. Mais il se contint. Pas devant Yûki. Il le fallait.

Le jeune homme ne se doutait pas que Yûki avait trouvé une de ses Blood Tablets et qu'elle se posait déjà des questions.

CHAPITRE V : UN MONSTRE A VISAGE HUMAIN :

En une semaine, Zero avait déjà perdu un grand contrôle sur le vampire qui sommeillait en lui. Cette perte de contrôle, pour l'instant sans conséquence, il s'en rendait très bien compte, mais il ne pensait pas que sa fin était aussi proche. Il s'abritait juste à l'abri des regards, pour souffrir en silence. De toute façon, seul le directeur était véritablement au courant de son état, donc le jeune homme tenait à vivre une vie un tant soit peu normale. Et il pensait le mériter.

Enfin bref, Zero se réfugiait à l'abri des autres, enfin plutôt pour protéger les autres, et cherchait particulièrement à fuir Yûki. S'il la voyait, ce serait la fin de tout, et il le savait. Malheureusement, celle-ci ne l'entendait pas de cette oreille. Elle arriva en courant. Et elle disait même qu'elle le cherchait ! Quelle poisse !

Le combat qui eut lieu à l'intérieur de Zero échappa complètement à la jeune fille, mais il fut d'une rare violence. Zero, qui parvint à se libérer quelques secondes, hurla à Yûki de partir, de s'enfuir, mais, et il faillait s'y attendre, elle resta, à la merci du monstre qui venait de prendre le dessus. Zero l'emprisonna dans ses bras. Ses lèvres s'approchèrent du cou de la jeune fille paniquée, qui n'y comprenait rien du tout. Il lécha son cou au futur emplacement de la morsure, lui donnant un avant-goût de son sang si délicieux si attirant, si envoûtant ... Yûki commença à se débattre, furieusement. Zero resserra son étreinte, et, sentant ses crocs pousser, rapidement, douloureusement. Il les enfonça dans la gorge de Yûki et commença à se délecter de ce sang si délicieux. Maintenant que le monstre avait pris possession d'elle, il ne voulait plus la lâcher. Il voulait la vider jusqu'à la dernière goutte, pour qu'elle soit à lui à jamais. Zero put constater qu'il avait pleine conscience des actes de cette créature comme si elle faisait partie de lui. Non, en fait, à présent c'était lui. Zero et le vampire ne faisaient plus qu'un. Il était devenu un monstre.

Un ultime effort de Yûki fit lâcher prise au Zero-vampire qui ne savait plus très bien où il en était. Les yeux lumineux d'une lueur rouge sang, il s'essuya le bouche et avala le sang qui y restait, laissant apparaître ses crocs maculés de sang. Yûki semblait effaré mais Zero, lui, avait bel et bien pris conscience qu'il était devenu un monstre. Qu'il avait cédé. Qu'il avait mordu Yûki. En haïssant Shizuka Hio, mais surtout en se détestant lui-même, il prit son visage dans ses mains.

CHAPITRE VI : LA PROMESSE :

Zero se demandait ce qu'il faisait, bien tranquille, dans son lit. Que faisait il, lui, un monstre, à vivre comme un humain ? Méritait-il seulement de vivre ? Non, il ne le méritait pas. Sa vie aurait été bien plus simple si cette vampire s'était contentée de le tuer en le vidant de son sang. Il n'aurait pas dû vivre, s'attacher à quelqu'un, pour qu'ensuite ce quelqu'un, cette fille, Yûki, subisse les conséquences de sa transformation. Mais ce qui le dégoûtait par dessus tout, c'était ce qu'il avait pansé en la mordant. Mais était-ce lui ou le monstre ? Il ne savait même pas. Mais, il y avait cette petite voix au fond de sa tête qui lui disait qu'il était le monstre, que tout cela était sa faute. Il voulait en finir. La sécurité du Bloody Rose, retirée. Le canon du pistolet, contre son crâne. Et son index sur la gâchette, prêt à tirer. Prêt à en finir. Prêt à cesser tout cela.

« Zero ?! Que ... ? »

Yûki ... elle était là. Belle vision de la dernière seconde de sa vie. Encore fallait-il mourir. En effet, la jeune fille était arrivée très vite sur le lit de Zero et le tint très fort, l'empêchant de se tirer une balle. La bonne blague ! Yûki, comparée à Zero, n'avait presque aucune force. Il la retourna sans difficulté et lui d'horribles paroles, qu'il ne se pensait pas capables de prononcer. Il lui dit de ne plus l'approcher. Le chargé de discipline ne mit pas fin à ses jours. Il rassembla simplement ses affaires et partit. Où ? Peu importe. Ce qui comptait était de ne plus être là.

Yûki, était pourtant insistante. Zero la savait morte de peur, et pourtant elle l'avait rejoint. Avec son Bloody Rose, en prime. Elle lui dit de ne pas partir, sinon elle l'abattait.

« Tue-moi alors. Je n'ai pas pu m'empêcher de boire ton sang. Le prochain type que je prendrai pour "proie" ... je risque bien de le tuer. Tire ! Avoue-le, tu as peur de moi, pas vrai ? Tiens ton arme avec les deux mains. Vise le coeur. Tuer un vampire n'est pas un crime. »

De toute façon, la seule chose que Zero pensait raisonnable qu'il lui arrive, c'était de mourrir. Quitte à tenir d'horrible propos. C'était un monstre, et il ne méritait pas de vivre. Alors autant mourrir maintenant, non ? Ce ne serait pas la faute de Yûki. Elle n'avait qu'à appuyer sur la gachette. Pour Zero, c'était si insignifiant ... Mais pas pour Yûki apprement. Elle lâcha le Bloody Rose, et courut vers lui. Direct dans se bras.

« Je ne savais peut-être rien mais ... pendant qutre ans je t'ai regardé, Zero ... alors je n'ai pas peur. »

Mais à quoi jouait-elle ? Avait-elle simplement conscience de ce que sa transformation représentait ?

« La "prochaine fois", je t'arrêterai ! »

Yûki ... elle avait décidé de l'aider. Comme quand elle était gamine. Et qu'elle lui carressait les cheveux jusqu'à ce qu'il s'endorme. Voulait-elle vraiment continuer à le materner ? Elle était si gentille ... Et lui, il ne la méritait pas. Il savait qu'il en mériterait jamais qu'elle s'occupe de lui. même si elle le faisait.

« La prochaine fois ... si ça se produit encore ... si tu veux que je t'arrêtes ... alors je t'arrêterai ! »

Yûki était si sincère ... Zero en avait été touché ... au plus profond de son coeur.

***



Quelques jours passèrent. De l'acte de Zero avaient résulté quelques conséquences qu'il tentait d'affronter avec le plus grand calme possible. C'était pas évident. Bon, au moins, ce n'était pas si grave que ça. Mais quelque chose eut une autre conséquence. sa haine légendaire envers les vampire avait fini par déteindre sur Yûki. Cette phrase, qui exprimait une vérité qu'elle avait bien trop refoulée, racontant que les vampire et les humains étaient opposés par de actes irréconciliables, Zero la prit comme une occasion pour que Yûki lui fasse cette promesse qui comptait énormément pour lui. Il glissa doucement l'arme dans la main.

« Je l'ai emprunté au directeur. C'est un revolver contre les vampires. »

La suite n'allait pas du tout plaire à Yûki ...

« Si un jour mon côté "humain" disparaît ... et que je deviens un vampire fou ... titre-moi desssus avec ce revolver ! »

Il l'avait dit. C'était sa promesse à lui, et tout comme pour sa promesse à elle, il se devait d'insister.

« Ce n'est pas pour tout de suite ... mais "ce jour" viendra forcément, et ce jour-là ... Je veux que ce soit toi qui me tues ! »

C'était sa promesse ...

CHAPITRE V II : TUER SHIZUKA :

Le temps avait passé ... des péripéties, plus ou moins importantes. Zero qui buvait le sang de Yûki, Tôga Yagari qui venait le voir, une étrange nouvelle élève ... L'année avait suivi son cours, remplie de nouveautés. Mais là, c'était le dénouement d'une vielle histoire. Zero était face au vampire qui avait gâché sa vie, et qui l'avait souillée de sang. Plus rien ne comptait. Rien. Zero pensait vraiment ressentir cela, quand il se trouva face à ELLE. Pourtant, Yûki, par un engagement, avait changé la donne. Sa vie contre celle de Zero. Inconcevable. Et elle faisait ça par amour pour Kaname ... Yûki avait changé la donne. A jamais. Car Zero renonça presque à tuer Shizuka pour elle.

Mais il ne put d'abord pas le faire car elle le manipula avec son pouvoir de vampire et qu'il ne put pas contrôler ses actes. Mais la raison la plus importante était qu'Ichiru était vivant et qu'il était avec elle. Cette soirée était indescriptible, en fait. Tout comme ce que Zero ressentit. Cette femme, il n'avait pas pu la tuer. Il n'avait pas pu se venger. Quelqu'un l'avait fait à sa place. Kuran ...

CHAPITRE VIII : CE QU'ELLE ETAIT :

Kuran avait tué Shizuka, il l'avait dit à Zero. Il avait même commencé à le manipuler. Il lui devait tout car il avait bu le sang de Yûki. Et à plusieurs reprises. Donc, il devait la "protéger". Jusqu'à ce que Kuran la récupère. Cela jetait un froid sur Zero, mais il savait très bien que Yûki ne lui appartenait pas. Même si il la connaissait depuis une éternité. Même si une fois, il avait failli l'embrasser. Non, elle ne lui appartenait pas. Elle appartenait à son passé. Et Kuran savait ce que c'était. Peut-être un peu le directeur, mais surtout Kuran. Par conséquent Yûki appartenait à Kuran, pour cela et pour le pacte qu'il avait assuré en la sauvant dix ans auparavant. Et le cercle se refermait, peu à peu.

Et un jour, Yûki étrangla Zero. Il la laissa faire. Mais elle ne voulait pas. Elle n'était pas du tout dans son assiette. Elle était atteinte d'un mal qui la rendait folle. Et seul Kuran pouvait y faire quelque chose. C'était évident. Il avait même été jusqu'à dire qu'il savait qui était Yûki. Cette dernière avait insisté pour savoir ce que contenait son passé, mais le sang pur s'était révélé un mur infranchissable. Mais là, ça se voyait, Yûki était un bord du gouffre.

Kuran finit par s'introduire dans sa chambre et il l'emmena dehors. Yûki put donc admirer la neige qui tombait dehors. Mais qui savait ce que elle, elle voyait ? Sa vie était devenue une petite illusion qui ne tenait qu'à un fil. Elle était sur le point de fermer les yeux mais Kuran les maintint ouverts juste assez longtemps pour qu'elle voit le monde, une dernière fois comme elle était. Puis il enfonça ses crocs dans sa gorge, lui révélant ses souvenirs d'une vie qui datait de dix ans. Zero ne savait rien de tout cela.

Le chargé de discipline se précipita toutefois sur le toit. Son instinct de hunter avait ressenti une nouvelle aura de vampire. Et le sang de Yûki. Ainsi donc, Kuran l'avait mordue. Mais l'aura de vampire qu'il ressentait était différente. Tout comme celle de Shizuka Hiô et de Kaname Kuran. Pourtant, c'était impossible. Elle ne pouvait pas âtre comme eux.

Si. La nouvelle tomba sur Zero comme un boulet de pierres. Yûki était un vampire de sang pur, soeur de Kaname. sa mère s'était sacrifiée pour qu'elle puisse vivre en paix, comme une humaine. C'était ça, alors. Une sang-pure, une vampire de la plus haute échelle. Qui étaient tous hautains et arrogants. Bien qu'elle soit si gentille. Zero s'enferma dans sa chambre, et on vint vite l'y chercher car la guilde l'avait déclaré comme étant un vampire dangereux. Mais il ne se mit même pas en colère. Un seule chose préoccupait son esprit : Yûki ... était ... un vampire ... de sang pur ... soeur de Kaname ... et fiancée à lui.

CHAPITRE IX : RIDO KURAN :

Zero restait enfermé dans cette cellule à penser à tout. A elle. A Ichiru, qui réapparaissait, sous son nez, après toutes ces années. Tout se mélangeait dans sa tête. Il ne pensait pas pouvoir contenir tout cela.

Première visite. Tôga Yagari. Il venait pour lui dire de quelle peine il était accusé, et lui dit de lutter. Ce que Zero n'avait précisément plus aucune envie de faire.

Deuxième visite. Kaname Kuran. Il vint avec une idée derrière la tête. Il voulait encore se servir de Zero. Mais cette fois c'était la dernière. Cette fois, c'était l'ultime fois. Le dénouement de l'histoire. Tuer l'homme qui était à l'origine de tout cela. Rido Kuran. Mais même en finir avec cela, Zero n'en avait plus envie. Ou presque.

Troisième visite. Ichiru Kiryû. Il vint avec le Bloody Rose. Sans dire un mot, il tira sur Zero avec la dangereuse arme anti-vampires.. Puis, il s'expliqua. Pour soigner cette blessure Zero devait vider Ichiru de son sang. Ainsi, il ne formeraient plus qu'un. Depuis leur enfance, c'était le souhait d'Ichiru. Il devait devenir plus puissant pour tuer Rido Kuran, l'homme qui avait également détruit la vie de Shizuka. Quand il commit ce fratricide, Zero se sentit plus monstre que jamais. Il faisait corps avec son arme, aussi. Il commença à sentir le pistolet lui sucer le sang, et vit des ronces pousser à partir de son métal ensorcelé. Bientôt, elles devinrent si grandes qu'elles détruisirent le plafond, et l'emmenèrent directement face à cet homme. Rido Kuran. Celui qu'il devait tuer.

Cet homme, bien qu'il soit sa proie, ne voyait pas les choses ainsi. Pour lui, Shizuka avait planté la graine, Kaname l'avait fait pousser, et lui, il cueillerait le fruit. Saleté de vampire. Saleté de sang-pur. La seule chose qui lui importait c'était de conquérir le pouvoir. Zero prit une décision. Ce qu'il ferait, c'est qu'il détruirait tous les sang-purs. A commencer par ce Rido Kuran. Mais apparemment, il avait un véritable ennemi. Son arme lui disait. Et quand Yûki apparut sur le balcon, avec Artémis qui avait aussi muté, il comprit que l'ennemie, c'était elle. Or, Yûki lui jura qu'elle serait toujours son alliée, quand bien même il seraient ennemis. Ils tuèrent donc Rido Kuran ensemble, juste avant que le bâtiment de la Night Class s'écroule complètement. Yûki et Zero se retrouvèrent donc seuls au milieu des ruines. L'un contre l'autre, Zero étant prêt à abattre celle qu'il aimait encore de tout son coeur.

Les souvenirs emplissaient Zero qui s'était résolu à tuer Yûki. C'est vrai qu'elle avait été si gentille ... mais le passé était le passé. il s'apprêta à tirer lorsque Kaname arriva à son tour. Très bien. Si il voulait aussi prendre part à la fête, alors il mourrait le prochain. L'ultime combat entre les deux hommes allait commencer. Et, pour l'ultime fois, Yûki s'interposa. Elle avait décidé. Elle vivrait avec Kuran à tout jamais. Satisfait, ce dernier s'en alla, laissant les amis d'enfance se dire adieu.






Certaines choses me font sourire




D'autres me feront frissoner







Comme vous avez put constater dans son histoire ou bien dans son carayère mais bien pas dans son physique Zero n'aime pas les vampires, que se soie les sang pur que des aristocrates, son plats préférer comme a fait son père " adoptif " de la soupe au légume mais sa se représentent avec une tomates au milieu






Je suis un être complexe



Mais c'est cela qui me construit







Que dire sur Zero, il n' a pas vraiment de particularité hors mit ce tatouage dans le coup qui lui fait atrocement souffrir ... On pourrait peut êtres dire qu'il aime au fond de son cœur Yûki mais que bien sur il ne le montre pas vraiment comparer a Kaname ...


IN THE REAL LIFE


    ♣ Pseudo: Doris
    ♣ Comment as-tu connu le forum?: Divaguant
    ♣ Quelque chose à dire?: Nada
    ♣ A quel manga/anime appartient votre avatar ?: Humm
    ♣ CODE 1: Validé by Hinou
    ♣ CODE 2: Validé by Hinou



Dernière édition par Kiryû Zero le Dim 23 Oct - 11:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hinae Osako
Petit chaton
avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 20

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Zero Kiryû { Terminer }   Mar 25 Oct - 17:20

Bon j'ai toujours pas encore lu ta fiche, mais je te fais confiance Smile

FICHE VALIDEE.

_________________
Live your life.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Zero Kiryû { Terminer }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» je croyais que c'était terminer...
» Nam Mok Li(terminer)
» [Aide pokédex] TERMINER ! 719/719
» Imne le Démon Lumineux [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Rpg v2 :: Avant tout :: Présentation de votre personnage :: Présentation validée-