Vampire Knight Rpg v2
    Bienvenue au sein de l'Académie Cross ~
    Si tu es déjà parmi nous, connecte toi !
    Et si tu es nouveau, n'hésite pas à t'inscrire, nous t'attendons ♥️

Vampire Knight Rpg v2

La Version 2 du Forum Vampire Knight Rpg !
 

Partagez | 
 

 Glittering Blackness [pv Sayanel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 28 Aoû - 19:21




Ce n’était qu’une enfant. Et ses yeux à l’étrange reflet vairon tremblaient de peur, les pupilles dilatées par la chaleur et l’obscurité. Aucun œil humain ne pouvait vraiment discerner la moindre ombre dans la pièce. Tous les volets étaient tous fermés, et les épais rideaux tirés par-dessus. De toute façon, ce n’était pas la nuit sans lune qui aurait éclairé quoi que ce soit.

Mais Juliet était devenue intolérante à la lumière, d’une façon très violente. La soif empêchait ses yeux de voir normalement et la moindre source de lumière brulait ses rétines. De toute façon, ses sens exacerbés discernaient parfaitement la pièce, ainsi que l’enfant à l’autre bout, qui bouillonnait de peur et d’angoisse. La fixant sans qu’elle puisse la voir, Juliet respirait profondément, s’essuyant la bouche. Voilà trois jours qu’elle tenait cette fille enfermée ici, sans qu’elle n’est vu le soleil depuis, n’ayant comme seul contact le couteau de Juliet qui entaillait sa peau de temps en temps.
La rouquine se détestait profondément, comment pouvait-elle infliger ça à une enfant de cet âge ? Pourtant elle n’arrivait pas à faire autrement, dès qu’elle se levait pour la relâcher, la soif emprisonnait sa gorge et muselait ses gestes de sorte qu’elle n’eut plus d’autre choix que de se servir dans la jugulaire de la brunette aux grands yeux bicolores.

Alors qu’elle était à la limite de se lever et de tout balancer dans la pièce, elle entendit un bruit sourd. La fillette venait de tomber au sol, et Juliet était trop secouée pour vouloir vérifier si elle était morte ou juste évanouie. Elle aurait pu facilement la relâcher, elle possédait le secret des hunters pour effacer la mémoire et pourrait ensuite la relâcher dans la nature, sans souvenirs, la petite croirait qu’elle s’est juste perdue.

Son corps était nu, en vivant dans le noir et pour elle seule, la jeune femme ne trouvait pas le besoin de mettre des vêtements, qui l’embarrassaient plus qu’autre chose. En plongeant sa tête en arrière, elle pouvait apercevoir les milliers d’étoiles dans le ciel. Cette lueur qu’elle appréciait tant à peine une semaine avant lui brulait les yeux. Tout ça par la faute de ce maudit Vampire arrogant et totalement fou, qui lui avait apporté du sang frais. Le Directeur lui avait bien dit de ne jamais au grand jamais en goûter. Si elle n’en avait pas besoin en tant que simple hybride, le contact avec cette substance pouvait agir comme une drogue, bien pire que pour les level E ou les autres Vampires.

Mais sa soif avait été telle que la jeune femme ne s’était pas sentit capable d’attendre le matin pour prendre des bloods Tablets.. Finissant pas se lever, Juliet décida de relâcher la petite fille qu’elle retenait prisonnière. En quelques secondes grâce à un sceau Hunter, elle lui enleva les souvenirs de ces trois derniers jours et prit le corps inerte dans ses bras, résistant de toutes ses forces à l’attrait du sang. Elle n’eut qu’à franchir le palier et ouvrir délicatement la porte en face pour ramener la brunette chez elle. Faisant attention à ne pas se faire repérer, elle la mit dans son lit, et repartit aussi furtivement qu’elle était venue.

Puis elle retourna dans son appartement, les muscles tendus par l’envie de sang qui tenaillait son estomac et brûlait sa gorge. S’asseyant sur son matelas, elle regarda ses mains squelettiques. La jeune femme avait perdu plus de 10 kilos depuis une semaine, sans se nourrir comme son côté humain le demandait, sans aller travailler… En effet, elle n’avait plus mit les pieds à l’Académie depuis le soir où elle avait goûté ce sang humain, ignorant les visites du directeur et faisant la sourde oreille quand il tapait à sa porte pendant de longues minutes. La maigreur de sa maladie lui conférait un air plus sauvage, ses seins dressés vers le ciel prenant pratiquement un air menaçant. Elle était proche du spectre décharné qui errait sans but, empreint à une soif dévorante qui lui embrumait le cerveau. Juliet n’était plus qu’une loque humaine..

Se levant dans un accès de rage, elle balança son matelas contre le mur avec une force déconcertante, et en fit de même pour tous les meubles qui se trouvaient là, formant dans la chambre un désordre semblable à celui laissé après un cataclysme naturel. Déchirant les rideaux à coup d’ongles, elle se jeta sur la vitre de sa chambre de toutes ses forces, brisant le verre qui s’éparpilla dans sa chambre. On aurait dit qu’elle exécutait une danse macabre, un ballet pour la mort ou un combat contre l’obscurité .Elle décrocha les volets à la seule force de ses bras et les envoya voler dans la pièce. Le verre avait entaillé ses mains et des gouttes rouges coulaient le long de ses poignets, réveillant à nouveau ses instincts. Les yeux flamboyants de cette nouvelle lueur de feu, elle poussa un cri déchirant, se laissant glisser contre le mur, se fichant pas mal du fait que son corps tout entier s’écorche sur le verre brisé.

Les flans saignant, elle finit par abandonner et se recroquevilla, se mettant à pleurer, consciente que personne ne viendrait la tirer de ce mauvais pas. C’était à elle seule de surmonter sa soif, et de reprendre sa vie d’avant. Si elle pouvait considérer cela comme une vie. C’était plutôt une résurrection, après le chemin de croix, comme si tout avait été trop parfait pendant cinq années. Elle était tombée de son piédestal, et la chute était rude, très rude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 28 Aoû - 21:04

Sayanel se redressa, il avait fini de s'occuper de son parterre d'Epipactis (CLIC) et il s’apprêtait à aller arroser un petit cerisier qui avait commencé à pousser l'année passée et qui avait bien failli finir écrasé par des étudiants pensant que c'était une simple mauvaise herbe. Heureusement le level D avait été embauché sur ces entrefaites et avait aussitôt placé un petit grillage autour du petit pour qu'il soit protégé.

Retirant ses épais gants de jardinage car il n'en avait pas besoin pour aller désaltérer l'arbuste, il les coinça dans la poche gauche de son jean délavé et se dirigea vers son cabanon de jardinage. En passant, il s'arrêta et leva la tête vers les étoiles pour leur offrir un sourire. La lune était absente mais ses petites sœurs étaient bien là. Il reprit sa marche après ce petit intermède et arriva bientôt aux abords de son appentis. Mais il semblait que sa soirée allait prendre une tout autre tournure.

En effet, faisant le pied de grue, l'attendait quelqu'un. Bien avant qu'il ne vit le visage de la personne, il sentit son odeur et devina que c'était une jeune fille humaine. Fronçant les sourcils, il s'apprêtait à apostropher la demoiselle quand celle-ci s'inclina et lui dit d'une voix douce :


« Bonsoir Akuma-san. Je suis Kurosu Yuki. C'est le directeur qui m'envoie. Il voudrait que vous alliez le voir au plus vite. C'est une affaire urgente apparemment. »
« Ah. Très bien Kurosu-chan. J'y vais de ce pas. Bonne chance pour votre ronde de ce soir. »


La demoiselle s'inclina encore une fois puis disparut dans la nuit. Sayanel afficha un sourire rêveur et rangea ses gants dans l'atelier qu'il verrouilla derrière lui, il se dirigea ensuite vers les longs bâtiments de l'Academy. De toutes les fenêtres, seules cinq étaient éclairées. Quatre pour la salle de classe des NightClass et une pour le bureau du directeur Kaien Kurosu. Il entra sans bruit dans le hall et se dirigea vers la seule pièce qu'il connaissait vraiment.

Il se demanda paisiblement qu'elle était cette affaire, il n'était que jardinier ici et il ne pensait pas avoir mal fait son travail... De plus il ne connaissait personne. Il s'arrêta dans le couloir. Juliet. Il connaissait la bibliothécaire. Enfin ils avaient discuté il y avait de ça une semaine et demi et elle avait promis de venir le voir encore mais elle n'était jamais revenue. Il s'était à ce moment-là dit qu'il avait bien réussi à la faire fuir avec sa proposition plus qu'indécente et si cela lui avait causé une grande peine, il l'avait accepté, comme tout le reste, et s'était plongé un peu plus dans son travail.

Avec les jours passant et le réconfort qu'il trouvait auprès des fleurs et des étoiles, il s'était dit qu'en fait, il avait souffert en vain car ses seules amies étaient et avaient toujours été les plantes. Sa tentative de rapprochement des Hommes s'étant soldée par un échec, il devait la considérer comme une leçon pour ne plus recommencer. Et il avait peu à peu, mais difficilement, effacé Juliet et son caractère si semblable au sien de sa mémoire. Cela ne faisait que deux jours qu'il se sentait mieux, un peu comme avant.

Il reprit sa route en se demandant si c'était bien d'elle que voulait lui parler le directeur. Mais dans ce cas se poserait la question de savoir comment le directeur aurait eu vent de leur petite discussion. Peu importait, si Juliet avait un problème et qu'il pouvait l'aider, il le ferait, sans hésiter. Parce que même s'il avait souffert, Sayanel n'abandonnait pas quelqu'un à ses malheurs, jamais.

Il toqua doucement à la porte du bureau et une voix d'homme lui dit d'entrer. Il se glissa dans la pièce, légèrement aveuglé par la lumière qui tombait du plafond. Kaien baissa aussitôt l'intensité et le jardinier put enfin ouvrir les yeux. S'approchant du bureau, il attendit que le directeur parle.


« Sayanel je n'irais pas par quatre chemins. Juliet est malade. Elle reste cloîtrée chez elle et refuse de m'ouvrir. Seulement voilà, elle ne connaît personne à par vous et moi. Si elle me refuse l'accès à chez elle, peut-être ne le fera-t-elle pas pour vous. Allez la voir, je vous en prie. Et essayez de l'aider. »
« Je... Oui Kurosu-san. Mais comment savez-vous que... »
« Je vous ai aperçu de ma fenêtre la fameuse nuit. »
« Je vois. »


Le jardinier offrit au directeur un sourire discret et gêné et s'inclina avant de sortir. Une fois dehors, il sortit de sa poche la petite carte de visite que Juliet lui avait donné avant de disparaître. Malgré sa volonté de l'oublier, il n'avait pas pu se résoudre à jeter la carte. Au cas où. Il lut l'adresse en un clin d’œil et se mit à courir.

Il sortit à toute vitesse de l'Academy, s'engouffra dans les rues sombres de la ville proche et ses talons tapant très discrètement les pavés, il arriva bientôt en bas de l'immeuble de Juliet. Pas le moins du monde essoufflé, il leva la tête vers les étages et aperçu une fenêtre brisée au deuxième étage. Les rideaux déchirés volaient par la vitre cassée. Il fronça les sourcils et son cœur se serra. Était-ce chez la bibliothécaire ? Il s'approcha des boîtes à lettres et lut son nom : « Juliet Watanabe – Deuxième étage ».

N'ayant pas la clé pour entrer dans les parties communes, il décida de grimper. Il s'agrippa sans mal à la gouttière bien qu'il n'ai jamais fait ce genre d'escalade. Il mis moins d'une minute pour atteindre la fenêtre brisée. Il passa dans l'appartement sans même frôler un morceau de verre encore accroché à l'encadrement. Il atterrit silencieusement sur le sol jonché de débris de l'appartement. Embrassant la pièce d'un coup d’œil, il contempla d'un air effaré le désastre. Craignant pour la vie de Juliet, il se mit à la chercher du regard.

Ce n'est pas sa vision mais plutôt son ouïe et son odorat qui lui permirent de la trouver. Une discrète respiration haletante et une odeur de sang se manifestèrent auprès du jeune homme qui tourna la tête. Elle était affalée là, en sang, à peine consciente de ce qui l'entourait. Mais ce qui le choqua le plus fut de voir ses prunelles rouges et luisantes si semblables au siennes quand il avait besoin d'assouvir sa soif. Il recula d'un pas puis secoua la tête.

Non, il ne fallait pas qu'il fuie. Il était là pour l'aider, ensuite seulement viendraient les questions et les réponses. Il se rapprocha d'elle et la pris dans ses bras. Le matelas avait été lancé contre le mur mais était retombé à plat. Il l'allongea dessus et enleva sa chemise pour la passer sur le corps nu et blessé de la jeune femme. Allant ensuite chercher un verre d'eau, il y mit deux BloodTablet qui se dissocièrent rapidement, mourant dans un déluge de bulles.

Il redressa la tête de la jeune femme et lui fit avaler deux gorgées de ce substitut de sang. Il murmura son un ton apaisant et amical pour ne pas l'effrayer en l'encourager :


« Juliet... Il faut avaler. Sinon tu ne pourras pas aller mieux. »

C'est alors que la vision de Sayanel se troubla. Tout ce sang... Il y en avait trop et même si le vampire n'en avait jamais bu, l'odeur l'attirait quand même... Surtout quand elle se répandait comme un poison dans la pièce... Serrant les dents, il but à son tour dans le verre et sa vision se clarifia. Tant qu'il aurait des BloodTablet, tout irait bien. Il ne pouvait pas en dire autant pour Juliet que son propre sang devait affoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 28 Aoû - 21:38

Alors que Juliet commençait à trouver agréable cet état de semi conscience dans lequel elle se trouvait, qui la soulageait très légèrement de la soif, un bruit sourd retentit dans la pièce. Ouvrant un oeil embrumé, elle reconnu le dos de Sayanel, bien que ne l'ayant vu qu'une seule fois, ses cheveux claquèrent un instant sous l'effet de la chute puis retombèrent soyeusement le long de ses épaules fortes. Baissant la tête, elle eut un frémissement et sa peau se couvrit de chair de poule. Que faisait-il là ? Elle ne voulait pas qu'il la voit dans cet état..

Mais c'était trop tard, le Vampire avait tout vu, bien que regarder la scène semblait le plonger dans une incompréhension totale. Une larme coula à nouveau de la pupille émeraude de la jeune femme. Sans avoir la force d'avoir honte de son corps nu, elle se sentait légèrement confuse et embarrassée, refusant de le regarder dans les yeux. Il était à la fois la première personne qu'elle aurait voulu voir, et la dernière. Au fond d'elle-même, la rouquine ne pensait qu'une chose : Ne prend pas peur, je t'en supplie ne prend pas peur.. Je t'en supplie, reste..

Il n'eut qu'un geste de recul très bref, et s'approcha d'elle et l'entoura de ses bras, la soulevant du sol. Fermant les yeux, elle respira profondément l'odeur du jardinier, vivant le seul moment de paix depuis pratiquement une semaine. Mais il la déposa bien vite, elle sentit à travers ses plaies qui se refermaient difficilement qu'elle était sur son matelas. Sayanel posa sur ses épaules une chemise, Juliet devinant qu'il s'agissait de son propre vêtement.

Avec ses sens exacerbés, elle entendit un cachet mourir dans un verre, reconnaissant ce bruit. Des bloods tablets. Un verre s'approcha de ses lèvres, sans qu'elle ne cherche trop à comprendre. La première gorgée fut infâme, elle faillit recracher violemment la deuxième. Mais Sayanel lui dit de boire, alors elle but. Ce substitut était la chose la plus infâme qui lui avait été donné de boire depuis toujours. Si auparavant elle en buvait avec suffisance, le gout du sang humain avait effacé chez elle toute autre envie,ne laissant que la soif dévorante que seule du vrai sang pouvait apaiser réellement.

Sentant que cette situation nuisait au jeune homme, qui finit de vider le verre, la jeune hunter se mordit la lèvre, essayant de toutes ses forces de contenir sa soif. Elle finit par se redresser et se jeta dans ses bras, balbutiant :
- Say.. Sayanel..

Puis elle se tut, incapable d'ajouter un autre mot, se contentant d'apprécier la douceur de la peau du jeune homme. Dans toute la candeur qui finalement était sienne, Juliet ne s'inquiéta pas une seconde que ses seins nus touchaient le jardinier. Seules ses épaules étaient couvertes, mais elle ne prenait nullement ça pour une provocation, sachant bien qu'aucun des deux n'avaient le temps de réfléchir à ce détail.

Inspirant profondément pour inhaler l'odeur du Vampire, les muscles de la jeune fille se détendirent, et ses yeux reprirent leur teinte claire et lumineuse. Mais elle refusait toujours d'arrêter de serrer Sayanel, finissant par articuler :
- Je suis désolée, désolée de ce que je viens de t'obliger à voir..

Caressant de ses mains glacées le dos brûlant du jeune homme, elle se détendit totalement, sans savoir si c'était les bloods tablets ou sa seule présence. Les plaies de la jeune fille s'étaient refermées, et l'odeur du jardinier masquait celle du sang, la calmant d'autant plus. Elle avait toujours cette soif qui tenaillait sa gorge, mais elle était légèrement apaisée par la rassurante présence masculine de Sayanel. Sans savoir pourquoi, elle ne voulait plus qu'il parte, prête à accepter sa proposition, qu'il avait fait plusieurs jours avant. Mais elle n'avait rien envie d'ajouter pour le moment, préférant le serrer tout en étant totalement détendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Mar 30 Aoû - 20:48

Sayanel devait faire très attention. Le sang envahissant la pièce de son odeur âcre et néanmoins sucrée lui faisait légèrement tourner la tête. Cependant ce n'était pas assez violent pour être désagréable. Simplement, il avait l'impression d'être légèrement pompette. Mais comme de l'alcool insidieux, s'il ne prenait pas garde, il serait bien trop vite assoiffé. Et il craignait que si cet état arrive, il soit dans le même état que Juliet.

Il fallait qu'il reste conscient, pour eux deux. Il fallait qu'il réfléchisse et laisse sa soif de côté. Et le vent nocturne qui entrait par la fenêtre brisée l'aidait à rester net. Inconsciemment la jeune femme l'avait aidé et cela bien avant qu'il arrive. Déjà elle lui avait offert une entrée peu risquée et ensuite une aération qui leur servirait grandement. Il lui fit un sourire reconnaissant qu'elle ne dut même pas voir mais il s'en fichait, il fallait que ce sourire sorte.

Elle ne le lui rendit pas mais se jeta à son cou à la place. Elle trouva assez de présence d'esprit pour bégayer son prénom et le jardinier sentit son sourire s'élargir. Petit à petit la situation s'améliorait. Finalement il servait vraiment à quelque chose pour quelqu'un à cet instant. Et puis l'état de la bibliothécaire lui prouvait qu'elle ne l'avait pas fui mais que simplement, elle n'était pas revenue à l'Academy depuis.

Il ne lui répondit pas mais referma ses bras autour d'elle de façon très chaste. Il voulait lui signifier son soutien et lui dire combien il souhaitait l'aider. Les seins nus de la jeune femme contre son torse se rappelèrent à son bon souvenir mais il se contenta de rougir et de les ignorer ensuite. Si Juliet parlait de nouveau, pour lui demander quoi que ce soit ou bien juste une question, il fallait qu'il l'entende. Et pour ça il fallait qu'il soit concentré sur sa mission.

Un instant passa dans le silence le plus complet. Sayanel n'était pas inquiet, il savait qu'il pourrait faire preuve de force si jamais la jeune femme perdait le contrôle. Il espérait toutefois que ce ne serait pas nécessaire. Il se contenta donc d'attendre, d'être là. Une présence rassurante et solide, qui ne jugeait pas. Qui supportait simplement. Un peu comme la lune. Elle était toujours là de manière ponctuelle et elle vous écoutait et vous observait avec bienveillance. Elle ne jugeait jamais. C'était une amie fidèle, comme les fleurs.

Le jeune homme revint de ses rêveries intempestives au moment où Juliet murmura tout près de son oreille. Il sourit de nouveau, la serra un peu plus fort mais sans lui faire mal et répondit d'une voix douce et néanmoins masculine :


« Ne t'excuse pas. J'ai reculé c'est vrai mais je n'aurais pas du. S'il y a bien quelqu'un qui peut te comprendre, c'est moi. Je suis un level D souviens-toi. »

Les caresses glacées de Juliet sur son dos tiède des BloodTablets qu'il avait pris un peu plus tôt en soirée le firent frissonner mais il ne dit rien. Cet instant se passait de commentaires... Il fallait juste qu'il prenne garde à ne pas... Se laisser aller. Comme par exemple : pencher la tête légèrement vers la peau diaphane de la jeune femme, humer son odeur et ressentir le cours du sang sous sa peau... Se rapprocher un peu plus et entre-ouvrir la bouche pour...

Sayanel gémit et se redressa brusquement, brisant leur étreinte. Il s'était laissé aller ! Et cette fichue odeur de sang qui ne partait pas ! Mais Juliet avait retrouvé la couleur claire de ses yeux. Et elle semblait à peine assoiffée à présent signe que le sang disparaissait de l'atmosphère. Alors pourquoi lui n'avait pas cette impression ?

Si leur étreinte était brisée, ils ne s'étaient pas éloignés. Ils étaient juste à quelques centimètres loin de l'autre, se fixant sans comprendre. Le jardinier tentait de faire le tri dans sa tête mais ce n'était pas évident. Il n'avait jamais été dans une telle situation après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Mer 31 Aoû - 17:53

S'il y a bien quelqu'un qui peut comprendre, c'est moi.. La phrase de Sayanel fit pratiquement gémir Juliet, qui serra ses petits poings dans le dos du Vampire. La seule personne qui pouvait la comprendre en cet instant était un Level E.. Un de ceux qu'elle s'appliquait habituellement à chasser. En levant les yeux, elle vit pendue ses deux armes Hunters. C'est donc ainsi qu'elle allait devoir finir, tuée par une balle empreinte de magie anti vampire ? Si elle devait finir ainsi, elle préférait encore se tuer elle-même plutôt que de laisser un ancien collègue à elle le faire.

Subitement, le dos du jardinier se glaça, et elle sentit la bouche du jeune homme tout près de son cou. Tremblant, la rouquine serra un peu plus les poings, laissant une larme couler de son œil. Il était comme elle en cet instant, emprunt à la soif, les sens enivrés par l'odeur d'hémoglobine qui flottait dans l'air. A la seconde où Sayanel la repoussa, comme pour se protéger, les yeux de la jeune femme reprirent leur couleur andrinople et se firent plus froids. Elle fixa le jeune vampire droit dans les yeux, pouvant encore sentir son parfum même alors qu'elle n'était plus dans ses bras.

Consciente qu'elle devait se calmer, elle se mordit la lèvre. Une goutte de sang perla, et bien loin de la calmer, cela la plongea dans un autre état de fébrilité, tandis qu'elle se léchait la commissure des lèvres. Puis sans prévenir, elle se leva d'un mouvement brusque et alla abattre sur le mur en face, à peine consciente de ce qu'elle faisait. La jeune femme finit par se rouler en boule, indisposée par la lumière crue de la lune à laquelle elle venait de s'exposer.
La tête cachée entre ses bras, elle éleva la voix d'un ton plaintif :
- Regarde-moi, Sayanel. Je suis dans un état pitoyable, et tu es finalement pareil..

Sur ces mots, elle se redressa, et marcha à quatre pattes jusqu'au Vampire, s'accroupissant face à lui. Son corps tremblait tout entier et sa culbute contre la cloison avait estropié quelque peu ses muscles. Mais elle gardait toujours sa lucidité, sachant bien que tant qu'elle s'appliquait à ne pas exploser en crise comme elle le faisait du temps du vivant de Darwell, tout allait bien. Car ce qu'elle venait de faire là n'était rien, comparé aux véritables tsunamis qu'elle était capable de déclencher auparavant.

Dotée d'une force immense qu'elle s'appliquait à cacher, Juliet avait déjà détruit des demeures entières simplement parce qu'elle était énervée. C'est tout le terrain de ses parents adoptifs, soit des dizaines d'hectares d'habitations et de champs qu'elle avait saccagé le jour de la mort de son bien aimé. Et elle ne se rendait même pas compte de ce qu'elle faisait, se réveillant en général au milieu des gravats, sans aucune idée de ce qu'il venait de se passer.

Recentrant son attention sur le jeune vampire, elle essaya de cacher ses yeux rougis, ne voulant pas qu’il se rende compte de l’évidence. Mais seul un aveugle ne verrait pas les yeux brillants de la jeune femme, et même un mort sentirait son état haletant et son souffle rauque. Juliet pouvait encore sentir le sang couler le long de son bras, à cause d’une plaie plus important qui ne s’était pas refermée. Elle était extrêmement fatiguée, les muscles ne réagissant pratiquement plus. Un oiseau nocturne passa près de la fenêtre, poussant un cri strident qui la fit sursauter. Le choc la décentra totalement, et elle ne tint plus

Loin de la teinte doucement rougeâtre de ses pupilles, ses yeux devinrent entièrement rouges, d’un rouge sanguinaire. Elle se jeta sur Sayanel et le plaqua sur le matelas, se dressant à califourchon sur lui. Sa gorge en pleine déficience ne pouvait articuler un mot, comme si les syllabes se perdaient aux confins de ses lèvres. Ne sachant plus ce qu’elle faisait, elle approcha sa bouche de la jugulaire du Vampire, tandis qu’une voix intérieur, sa partie humaine, priait pour que Sayanel l’arrête à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Ven 2 Sep - 22:22

Spoiler:
 

Sayanel avait tout de suite sentit le changement d'état de Juliet malgré sa propre déchéance. Il sentit aussi le danger d'une telle rechute. Jusqu'à présent il n'avait pas encore la véritable face de la jeune femme quand elle était au plus profond de sa crise. Il tandis une main pour la toucher, son contact semblant avoir un effet apaisant dont il ignorait le principe actif.

Mais elle se mordit la lèvre ce qui y perler une goutte rougeâtre. Il déglutit avec difficulté, laissa retomber sa main qu'il serra et détourna les yeux. Elle ne le supporta visiblement pas et se roula contre le mur, s'égratignant encore un peu plus. Et elle acheva son jeu désespéré par une remarque. Cela fit naître chez le jeune homme une fureur toute nouvelle. Non ! Il refusait d'être vaincu si tôt. Il refusait de se laisser aller de cette façon. Il devait être maître de lui pour leur bien à tout les deux. Il devait...

Un cri nocturne déchira le silence lourd qui était tombé dans la pièce et Juliet sursauta, perdit le contrôle et se jeta sur lui. Soudain plaqué sur le matelas par un petit bout de femme étonnamment puissant, il ne comprit pas tout de suite ce qui était arrivé. Jusqu'à ce que la bouche charnue de la jeune femme s'approche tout près de lui. Il plaqua ses mains sur les épaules de la bibliothécaire et poussa de toutes ses forces. Il réussit tout juste à arrêter la progression dangereuse de l'hybride. Dans un effort désespéré, il lui dit calmement :


« Juliet... Je me suis arrêté moi. Si nous sommes réellement aussi similairement pitoyables comme tu le dis, alors tu dois en être capable aussi. Arrête-toi. Je t'en prie. Ne fais pas quelque chose que tu regretteras. »

S'il y avait encore une once de conscience chez elle, alors elle devrait l'entendre. Il priait n'importe qui pur qu'elle l'entende. Non pas qu'il ne souhaita pas être mordu, au contraire cette perspective amenait chez lui de petits frissons d'anticipation, mais Juliet finirait par le regretter et il ne voulait pas que ça arrive. Il était ici pour l'aider, pas pour la plonger encore plus dans l’abîme où elle risquait déjà de se perdre.

Elle ne lui répondit pas mais ses bras fléchirent et il en profita pour la renverser. La plaquant à son tour, il observa les plaies qui se refermaient, sauf une. Encore ruisselante, elle béait trop pour se soigner dans la nuit, peut-être le lendemain ou le jour d'après... Sauf si... La plaie se trouvait sur le flanc droit de la jeune femme. Il se pencha tout en tenant toujours ses mains et commença à lécher le sang qui coulait.

La salive vampirique avait toujours eu de curieuses propriétés sur les vampires eux même. Personne n'avait su l'expliquer mais Sayanel comptait sur cette notion hasardeuse pour faire cesser le cour du sang. Ses yeux virèrent au rouge dès que ses lèvres touchèrent la plaie et sa bouche se fit ventouse pour aspirer au mieux. Lorsque la peau se referma avec l'effet de la salive, il rejeta violemment la tête et le corps en arrière pour ne pas repercer la peau de ses canines à présent douloureuses.

Il se recula contre un mur et s'essuya la bouche. Il détourna les yeux et mit la tête dans ses genoux pour se concentrer. Il fallait absolument qu'il redevienne lui même. Mais la bête qu'il avait réveillé avec cette première dose de vrai sang grondait de mécontentement. Elle voulait plus, toujours plus... Elle avait soif, d'une soif insondable qui semblait ne jamais avoir de fin...

Il lâcha un gémissement désespéré et se mit à murmurer :


« Je suis conscient, je ne dois pas céder, reprends-toi... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Sam 3 Sep - 18:39

Alors qu'elle s’apprêtait à se servir au creux du cou du Vampire, elle entendit sa voix, qui semblait sortir de nulle part. Rassurante malgré tout, elle fit sortir Juliet de sa torpeur, et elle lâcha prise, se laissant docilement retourner par Sayanel, ne voulant même plus se débattre. Alors que la jeune femme refusait toujours d'ouvrir les yeux, préférant l'obscurité de ses paupières, elle sentit Sayanel bouger, et frissonna un instant quand elle se rendit compte qu'il descendait jusqu'à son flanc, où saignait une plaie.

Se contractant un instant en sentant la bouche du jeune homme sur sa blessure ouverte, elle se laissa cependant faire sans rien dire, ayant compris ce qu'il voulait, ou ne voulait pas. Serrant les dents un instant, elle espéra juste qu'il ne s'enfonce pas dans l'envie de sang, mais il se recula bien vite, certainement dans la peur de succomber.
Refusant toujours d'ouvrir les yeux, le corps fermement allongé, elle toucha de sa main ses canines, et sursauta. Si une semaine auparavant elles étaient parfaitement humaines, Juliet pouvait très nettement sentir à présent deux protubérances, des dents de vampires..

Gémissant, elle se roula en boule et laissa une autre larme couler sur sa joue. Ce qu'elle avait lu sur les hybrides était donc vrai. Dans la réserve de la bibliothèque des Hunters, elle avait trouvé un vieux parchemin écrit par un des fondateurs des Vampires. Il décrivait la nature horrible des hybrides, qui n'étaient ni humains ni vampires, mais qui possédaient les pires tares des deux races. Il écrivait aussi que si un hybride était mis en contact avec du sang humain, il pouvait dégénérer et des dents lui pousseraient...

La bonne nouvelle était que cela pouvait se résorber, si l'hybride y arrivait, il ne devait normalement plus ressentir la soif.. Un peu lorsqu'on sombre dans la drogue, mais qu'arrêter et faire un sevrage complet permettait de ne plus jamais y retomber. Juliet ne se savait actuellement pas assez forte pour surmonter ça, elle était surtout trop plongée dans la soif pour pouvoir en sortir d'un clin d'oeil... Mais Oscar Wilde avait bien dit La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder...

Un peu apaisée tout de même malgré ses canines naissantes, elle se redressa et se rapprocha à nouveau de Sayanel, s'agenouillant à ses cotés. Il avait mis sa tête entre ses genoux et murmurait des choses pour lui seul. Relevant le visage du jeune homme en lui tenant le menton, elle écarta également ses genoux et le serra dans ses bras, tremblant de désolation.
- Si.. Si tu as vraiment soif, Sayanel, boit.

Evidemment, elle ne parlait pas innocemment de bloods tablets ou d’un verre d’eau. Le cou de la jeune fille, qui enlaçait le jardinier était dangereusement tourné vers lui, sa nuque laiteuse en totale exposition. Mais c’était comme si elle avait fait exprès, et elle l’avait fait exprès. Juliet connaissait mieux que quiconque les vampires Level E. Si jamais ils résistaient à leur soif, ils sombraient immédiatement dans la folie. Boire du sang humain les maintenait en état quelque temps, mais les faisaient sombrer bien vite, à l’égal de la cocaïne, qui leur donnait un temps la sensation d’aller très bien, mais qui les détruisaient s’ils en prenaient trop. Le sang Vampire les protégeait plus, et pouvait retarder leur déchéance de plusieurs années.

Après tout, Juliet avait du sang-pur dans les veines.. Sa mère avait beau n’être qu’une prostituée humaine, son père avait été un éminent vampire, bien qu’il soit mort depuis plus de 50 ans. Elle pouvait sauver Sayanel.. Même si elle savait que le jeune vampire s’en voudrait terriblement après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 4 Sep - 15:21

Bien que luttant contre ses pulsions, Sayanel gardait quand même une conscience aiguë du monde qui l'entourait. Il sentit donc Juliet se rapprocher et resserra encore la prise de ses mains sur ses genoux. Il ne voulait plus de contact, plus de sang, plus d'odeurs. Il voulait simplement sombrer dans l'inconscience en espérant qu'à son réveil il irait mieux, comme avant. Mais ses canines étaient douloureuses, tellement douloureuses...

Mais la bibliothécaire était têtue et elle lui releva la tête et écarta ses genoux pour se glisser entre, et le prendre dans ses bras en frissonnant. Il devait être tellement effrayant à présent, avec ses yeux rouges qui ne brillaient que pour la deuxième fois de son existence vampirique, et ses canines qui pointaient entre ses lèvres entre-ouverte. Il ne referma pas ses bras sur les épaules frêles de Juliet, il se l'interdit. Et pour toute réponse à la proposition de la jeune femme, il lâcha un grognement bestial.

Levant la tête pour échapper à la vue de la gorge tendre de la bibliothécaire, il rencontra les étoiles qui lui offrirent leur sagesse éternelle. Ses yeux reprirent leur couleur indigo et sa respiration alors haletante se calma pour redevenir profonde. Il osa enfin baisser de nouveau la tête pour poser son menton sur le haut du crâne de l'hybride. Il referma ses bras autour d'elle et soupira avant de dire de sa voix masculine :


« Je n'en ai plus besoin Juliet. Comment pourrais-je encore me prétendre humain ou bien même capable d'aimer les fleurs et les étoiles si je me laisse aller à cet acte bestial ? La folie des level E ne me prendra pas cette nuit. Et elle ne te prendra pas non plus. »

Il lui prit les épaules, l'écarta de lui la mit face à la fenêtre. Si la jeune femme aimait les étoiles autant que lui, alors elle trouverait le courage de les regarder et de lutter. Lui-même ne pouvait rien faire de plus pour elle. Il avait soigné ses plaies et apporté une dose de sang artificiel qui avait résorbé assez de soif pour qu'elle retrouve un semblant de lucidité.

A présent il ne voyait que cette solution pour l'aider de manière douce. La manière brutale serait de l'attacher à un mur ou un poteau, quelque chose qu'elle ne pourrait briser pour lui administrer des doses de sang artificiel de manière de plus en plus espacée et réduites pour l'habituer à se passer de sang. C'était un sevrage en bonne et due forme mais cela pouvait prendre longtemps, très longtemps et il n'y arriverait pas tout seul. Pour cette méthode il aurait besoin de l'aide de la Guilde et il se doutait bien que Juliet ferait tout pour que son état ne se sache pas.

Il lui prit le menton et lui tourna le visage vers les étoiles. Il fallait qu'elle regarde. Il lui murmura au creux de l'oreille et d'une voix douce et confiante :


« Il faut que tu regarde Juliet. Les étoiles savent. Les étoiles pardonnent. Tu n'as pas besoin de sang pour être bien. Ton côté vampirique est un enfant de la nuit et de ce fait, les étoiles te soutiennent. »

Il la tenait fermement et ferait en sorte qu'elle ne puisse pas se détourner. Sauf s'il voyait que vraiment elle ne pourrait pas supporter la lumière stellaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 18 Sep - 19:15

    Moi je ne fais pas dans la demi mesure
    J'ai des clefs pour toutes les serrures
    Mais je vais tout brûler ce sera moins dur
    Puis tout raser ce sera plus sur.


    Voilà ce que disait le coté animal de Juliet, celui qu'elle tentait d'enfouir au fond d'elle depuis le début de la semaine. Une part sombre d'elle qui voulait choisir la facilité, la sauvagerie, l'obscurité. Easy to be Hard, il est facile de se laisser aller et de tout détruire, mais il est plus dur de dire non, de se dresser et de se battre, plus dur de renoncer et de décider qu'on peut bien se passer de tout ça. Elle sentait que Sayanel s'était légèrement calmé. La jeune fille elle-même essayait de maintenir sa respiration à un rythme constant. Elle pouvait le faire..

    Le jardinier la prit et lui tourna la tête vers la fenêtre ouverte, l'obligeant ainsi à supporter la lumière des étoiles. Gémissant tout d'abord, elle repoussa violemment les mains de Sayanel pour cacher ses yeux, ayant l'intenable sensation que ses pupilles étaient en train de brûler de l'intérieur. Elle resta un instant ainsi, dressée bien droite avec la tête entre les mains, et se mordit.

    Et la jeune fille se fit assez mal pour se faire violence de l'intérieur. Son sang coula le long de son poignet, mais déjà elle relevait la tête, essayant de regarder en face les astres lumineux qui dansaient, immobiles dans le ciel. Fermant les yeux, elle se laissa glisser sur le sol, et s'allongea, regardant toujours la fenêtre, laissant ses yeux se reposer sur les étoiles. Le seul feu qu'elle autorisait à bruler n'était plus celui de ses yeux mais celui de sa chevelure, calmant son regard et ses poumons, elle finit par regarder Sayanel, la tête retournée en arrière pour l'apercevoir. Elle eut un sourire terriblement humain, comme elle n'en avait pas eu beaucoup ses derniers temps :
    - Merci Sayanel, merci mille fois. Finalement les étoiles seront toujours nos meilleures guides à nous, être de la nuit. Et grâce à toi je peux les regarder à nouveau.

    Ses yeux ne souffraient plus de leur clarté, bien qu'elle sache pertinemment que le soleil du matin allait lui bruler ses pupilles émeraudes. Qu'importe, c'était dans plusieurs heures, c'était loin. Pour vivre, elle se devait d'apprécier maintenant chaque instant, car elle pouvait resombrer, et peut être que Sayanel ne serait plus là, peut être que ce serait la guilde qui l'arrêterait. Ce qui serait autrement dérangeant..

    Tendant ses bras vers le jeune homme, elle eut un autre sourire doux :
    - Viens à coté de moi, s'il te plait.

    La plaie qu'elle s'était faite au poignet était déjà refermé, signe qu'elle reprenait des forces. Elle avait toujours cette force dévorante, mais Sayanel l'avait aidé à la canaliser, et elle se voyait presque vivre avec, à grand coup de bloods tablets. Pour survivre, elle allait devoir agrémenter chaque verre d'eau d'un cachet effervescent.. Mais c'était ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 9 Oct - 16:53

Sayanel pria très fort pour que son hypothèse soit la bonne et qu'elle se confirme. Au début, Juliet se débattit et réussit même à échapper à ses mains. Il avait trop prié et son attention s'était envolée l'espace d' une seconde. Seconde qui aurait suffit à la demi-vampire pour le tuer sans l'ombre d'un remord. Il frissonna en se rendant compte qu'au final, ce n'était pas la bibliothécaire la proie dans l'histoire, mais plutôt lui.

Il s'écarta de la jeune fille, pas de peur, mais par prudence. Il ne voulait pas que sa présence gêne la réconciliation de Juliet avec les étoiles. Il se plaqua au mur et attendit patiemment que la fin arrive. Il scruta le beau visage de la jeune femme tout au long de sa guérison et ses yeux se remplirent d'admiration : elle avait réussi, elle était vraiment courageuse.

Puis elle s'allongea tout en continuant de regarder les étoiles et il soupira d'aise et de soulagement. Peut-être que la nuit allait bien se finir au final. Elle lui tendit les bras et lui demanda de venir près d'elle. Il sourit et s'assit de façon à ce que la tête de la bibliothécaire repose sur ses cuisses. Il se mit à caresser sa longue crinière qui s'ornait de toute la plus belle palette de roux qui exista au naturel. Le jardinier regardait droit devant lui sans toutefois voir ce qu'il l'entourait. Il rêvait.

Il pensa à ses parents qui avaient, jusqu'à leur mort, ignoré l'existence des vampires, des hybrides et du monde de la nuit avec qui ils cohabitaient pourtant. Il se demanda comment ils auraient réagit s'il avait été mordu de leur vivant. S'ils auraient continué de l'aimer tout autant qu'avant, s'ils auraient accepté de le voir encore. Il secoua la tête et laissa toutes ces questions de côté, sachant qu'il n'aurait jamais de réponse.

Alors qu'il s'égarait encore plus profondément dans des songes qui devenaient de plus en plus lyriques, sa gorge se serra et des larmes coulèrent sur ses joues. Il revint à la réalité et cligna des yeux d'étonnement mais les larmes coulaient encore et encore. Il ne comprenait pas pourquoi alors que tout allait mieux, pourtant ce soudain retournement de situation... ? De plus, aucun sanglot n'agitait ses épaules, les larmes coulaient seules et solitaires en deux sillons parfaitement définis. Il arrêta de caresser les cheveux de Juliet pour s'essuyer les joues mais les larmes coulaient encore et toujours.

Il souleva doucement la tête de la jeune femme pour se dégager, se leva et allant dans la cuisine, il attrapa une serviette avec laquelle il s'essuya les joues. Enfin les larmes finirent pas se tarir et il s'appuya au comptoir pour se reprendre. Baissant la tête, il ferma les yeux et commença à compter jusqu'à cent. Mais la douleur de ses canines l'interrompit dans son décompte et il plongea un comprimé effervescent dans un verre d'eau tout en ressentant une peur qui commençait à grimper à l'intérieur de lui.

S'il perdait encore le contrôle de lui, qu'allait-il se passer ? Le calme de Juliet ne reposait-il pas sur le sien justement ? Serait-il capable de se contenter encore de la sagesse des étoiles ? Et cette peur qui l'étreignait... Le comprimé ayant fini de mourir dans l'eau, il se saisit du verre et le but d'un trait. D'abords cela lui fit un bien fou et il sentit le liquide coulait dans sa gorge pour à l'intérieur de lui. Et c'est quand il arriva dans son estomac que la douleur le plia en deux.

Tombant à genoux, il laissa s'échapper le verre qui se brisa sur le seul dans une pluie de verre rougeâtre. Il cria de douleur et de surprise et un sursaut le força à poser les mains par terre. Tremblant de tout son corps, il sentit de la sueur couler le long de son dos. Haletant, il rassembla ses forces pour appeler la bibliothécaire :


« Juliet... Juliet... ! Je... Mon corps rejette les BloodTablets... ! »

Il leva un regard horrifié sur la jeune femme qui l'avait rejoint et un nouveau sursaut le fit frémir. Qu'allait-il devenir s'il ne pouvait plus se contenter du sang artificiel...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 27 Nov - 16:31


    Alors qu'elle avait déposé sa tête sur les genoux du jeune homme, réussissant à être plus calme qu'elle ne l'avait été de toute la semaine, Juliet sentit une goutte tomber sur son visage. Surprise, la jeune fille se redressa et regarda Sayanel. Des larmes coulaient le long de la joue blanche du jeune homme, mais il semblait pratiquement plus étonnée qu'elle de leur présence.
    Se redressant, il se dirigea vers la cuisine, et elle le laissa faire, posant sa tête sur le matelas en fermant les yeux.

    Sa tête tournait à l'intérieur d'elle-même, enivrée par la soif. Juliet commençait à se satisfaire étrangement de cette situation, comme si le manque devenait une bonne chose en soi, peut être plus réaliste que la soif qui était apaisée. La rouquine laissa tomber sa main près de son ventre, sentant sa respiration se calmer et s'apaiser, elle allait s'endormir.

    Le cri de Sayanel lui fit l'effet d'une douche froide, elle se redressa en un éclair, essayant de comprendre ce qui s'était passé. Se laissant juste le temps de revenir à elle, Juliet fronça les sourcils, inquiète, et se précipita vers la cuisine. Son ami était fébrile, un verre d'eau où se consumait encore une tablette était brisé au sol. Le prenant dans ses bras avec cette force surprenante qu'elle possédait, la jeune fille l'amena jusqu'à son lit, et l'allongea du mieux qu'elle pouvait.

    Elle ne devait pas paniquer, elle ne devait pas paniquer. Fébrile à nouveau, elle murmura :
    - Qu'est-ce qu'on peut faire.. Si tu ne peux pas boire de tablettes, tu vas aller d'autant plus mal..

    Regardant la main où elle s'était mordue, qui gardait encore une infime cicatrice, la jeune fille respira profondément et approcha sa bouche de son poignet, se mordant de toute ses forces afin de laisser le sang couler. Ignorant le gout de fer qui l'envahissait et lui faisait tourner la tête, Juliet s'approcha de Sayanel et tint entre son autre main son poignet saignant :
    - Il ne reste que ça... S'il te plait Sayanel.. S'il te plait.

    Elle se mordit la lèvre, ne voulant pas céder elle-même. Si ils partaient tous les deux, ils ne pourraient plus revenir en arrière, l'un d'eux devait garder les pieds sur cette fichu terre. Et ce serait elle, il le fallait.
    Le jeune homme n'était pas en état de faire un choix, et elle ne voulait pas laisser une infime chance de le voir refuser son seul salut, elle prit donc le couteau qui trônait sur la table de nuit et fit une infime coupure sur la gauche de son cou, avant d'enlacer le vampire, mettant son cou laiteux bien en évidence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 4 Déc - 11:04

Sayanel se laissa faire par la demoiselle qui s'était précipité à son côté dès qu'elle avait entendu son cri. Il sentait ses tremblements, ceux qui trahissaient son contrôle précaire, et il déglutit avec difficulté et douleur. Sa gorge était si sèche... ! Il n'en pouvait plus, il avait l'impression de s'étouffer dans tout cet oxygène, il voulait se baigner dans un bain de sang, il lui semblait alors que c'était le seul moyen pour lui de vivre et d'apaiser cette soif déchirante qui le tenaillait.

Regardant un endroit qui n'existait pas, il entendit néanmoins la jeune femme murmurer fébrilement à ses cotés, il ne lui rendait pas du tout service en cet instant. Et dire qu'il était venu pour l'aider. Au final, il se retrouvait dans le même pétrin qu'elle. Quel piètre ami il faisait. Et pourquoi ses fleurs n'étaient pas là pour le distraire avec leur doux parfums... ? C'était peut-être la solution, l'enivrer d'arômes fleuris, qui lui feraient oublier l'odeur du sang qui avait frappé ses narines un peu plus tôt dans la soirée. Mais dans cet appartement détruit, il n'y avait aucune de ses amies. Elles étaient toutes loin, à l'attendre dans le parc de l'Academy. Et lui il allait mourir ici... Il ne pourrait plus jamais les revoir.

A cette pensée, son corps se révolta, ne voulant pas mourir, il eut sursaut si violent que Juliet dû s'accrocher à lui pour ne pas se faire éjecter. Il ouvrit grand la bouche dans un cri silencieux. C'est alors que l'odeur du sang frappa à nouveau son odorat. Il grogna, un son inhumain et bestial, et chercha la provenance de son salut. Il frôla une peau qui sentait bon. Blanche et fine, il distinguait sans mal les veines qui couraient dessous, pleines de ce liquide pourpre qu'à cet instant il désirait plus que tout au monde. Il ouvrit la bouche, laissant ses crocs apparaître pour la première fois depuis longtemps et mordit.

Un flot se répandit instantanément dans sa bouche et il déglutit avec avidité, sentant le liquide coulait dans sa gorge, le remplir de vie et de paix. Il en voulait plus, pour faire des réserves, être plus en paix. Il voulait vivre et ce fluide le lui permettait. Il ne se souciait pas, ou plus, de savoir à qui il le prenait, qui il était en train de tuer. Il voulait juste vivre, sauver sa peau. Puis un gémissement brisa ce cocon d'égoïsme et il ouvrit les yeux. Ses prunelles rouges disparurent et les crocs disparurent derrière des lèvres écarlates et coupables. La langue prit bientôt le relais et lécha la plaie encore et encore, jusqu'à ce que celle-ci se referma assez pour ne plus saigner.

Il s'écarta ensuite, le souffle court et un sentiment de culpabilité naissant et enflant dans son cœur. Juliet gisait sur lui, encore plus blanche que d'ordinaire, le souffle presque imperceptible. Il gémit, la prit dans ses bras et la porta jusqu'au matelas où il s'allongea avec elle. Il commença à lui murmurer à l'oreille, comme il le faisait avec ses fleurs malades quand elles en avaient besoin.


« Juliet... Juliet tu m'entends... ? Je suis désolé, s'il-te-plaît reviens. Tu n'as pas le droit de partir, pas comme ça, pas à cause de moi. Je voulais t'aider, pas te tuer... Je suis tellement désolé, s'il-te-plaît reviens. Qui viendra me rendre visite si tu n'es plus là... ? Juliet, Juliet... »

Et sa litanie dura longtemps, très longtemps. Mais il ne perdait pas espoir car la jeune femme respirait encore, faiblement mais elle respirait. Il la serra plus fort contre lui, tentant de lui rendre par là un peu de la chaleur qu'il lui avait volé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 4 Déc - 11:44

Juliet poussa un glapissement lorsqu'elle sentit les dents blanches du jeune homme pénétrer sa peau, se servant dans sa gorge blanche comme s'il s'agissait de la seule solution de survie. Mais elle savait bien que c'était en effet la seule chance que le Vampire avait de ne pas sombrer définitivement dans la folie. La triste condamnation des vampires était justement qu'ils ne pouvaient pas mourir, la soif les obligeaient à souffrir encore et toujours, et la chasse aveugle que cela amenait n'avait qu'une finalité : La destruction par les Hunters.

Et la rouquine était prête à tout pour empêcher Sayanel de se faire réduire en poussière par quelque hunter. Dans une vie qui lui semblait maintenant lointaine, elle se rappelait avoir été de ces chasseurs. Que ce temps lui semblait loin, comme si la semaine passée dans le noir avait duré une éternité. Une éternité de souffrance et de soif qui l'avait éjectée à des lieux de la vie tranquille qu'elle croyait mener. Plus que destructrice de ces vampires décadents, elle se devait d'en sauver un, pour le respect de toutes les âmes qu'elle avait détruite sans se poser de questions.

Cependant, elle avait oublié un détail... La soif aveugle les coeurs les plus sensibles, et le jeune homme paisible et mesuré qu'elle avait connu était devenu une bête aveuglé par son besoin inhumain, puisant la vie de la jeune femme comme s'il s'agissait de la sienne. La perte de sang était une chose tout à fait étrange, elle connaissait cela avec son amour décédé, mais c'était là quelque chose de différent.
Il y avait plus d'empressement, comme si le but final était de remplacer un vide criant par ce sang chaud. Elle sentait la vie la quitter peu à peu, la chaleur quitter ses membres, elle pouvait même sentir le sang glisser le long de ses veines, pour affluer vers son cou et sortir en direction des lèvres brulantes du jeune homme.

S'en était trop pour la jeune fille, elle poussa un cri terrorisé, et cette utilisation d'énergie pour rester en vie par un avertissement lui fut fatal. Elle sombra dans l'inconscience, son corps retombant comme une pierre sans vie entre les bras de Sayanel. Juliet sentit à peine qu'on la soulevait, pour la mettre délicatement sur son lit. Tout dans sa tête tournait, et une petite musique chantait dans le coin de son esprit. Une bien triste mélodie, qu'elle n'arrivait même pas à identifier, manquant de force pour cela. Elle voulait bouger son bras, mais il ne répondait pas. Elle voulait ouvrir les yeux, mais ses paupières étaient trop lourdes.

Finalement, la mélodie fut remplacée par une voix inquiète, un son continu et tremblant. S'y accrochant de toutes ses forces pour ne pas tomber dans l'immensité de l'inconscient, Juliet essaya de l'identifier. Contre toute attente, ce n'était pas celle de Darwell. La jeune fille n'était donc pas encore morte, et son amour perdu ne venait pas l'accueillir au pays des défunts. Qui pouvait bien lui permettre de s'accrocher ainsi à la vie ? Les paroles étaient rassurantes. Evidemment, il ne pouvait s'agir que de Sayanel...

A la seconde où elle fit cette conclusion, un frisson dans sa colonne lui permit de trouver la force d'ouvrir les yeux. Cette effort lui fit tourner la tête, et des milliers de points lumineux s'allumèrent sur le plafond sombre, comme lorsqu'on frotte ses yeux avec un peu trop de vigueur. Elle eut un sourire béat, et se tourna vers le jeune homme :
- Des étoiles... y'a des milliers d'étoiles sur le plafond...

Trouvant on ne sait où la force de bouger ses membres, elle redressa son buste. Surement un peu trop vite, puisqu'un voile noir vint momentanément obstruer son regard. Elle retomba sur Sayanel, glissant sa main dans celle du jeune homme et murmurant :
- Tu vas mieux, Sayanel ?

La jeune femme tremblait encore, et sa peau était plus blanche que le radiateur près de la porte. Mais elle s'était toujours battue pour survivre, depuis sa naissance. Alors elle avait décidé que ce n'était pas son jour pour mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Sam 17 Déc - 23:18

Sayanel avait trop bu, bu plus qu'il n'en fallait, plus qu'il ne voulait. Il n'aurait même pas du l'approcher. Mais quand la bête prend le dessus... Tout en berçant Juliet, il frissonna de peur, c'était la première fois qu'il se faisait dominer à ce point, il n'avait jamais vraiment craint sa Soif mais à présent il la sentait, tout au fond de lui. Pour le moment elle était endormie, repue pour un petit moment, et bientôt elle se réveillerait en hurlant et lui brûlerait de l'intérieur jusqu'à ce qu'il boive du sang.

Il frissonna encore et reposant ses prunelles violettes sur les paupières frémissantes de Juliet, elle était encore là même si elle était inconsciente. C'était déjà ça. Il caressa ses cheveux qu'il trouva doux et soyeux. Il aimait la crinière flambante de la bibliothécaire, il n'imaginait pas que la jeune femme puisse être autre chose que rousse. Seul cette couleur, lui semblait-il, lui permettait de mettre en valeur sa peau diaphane et ses yeux verts, si immensément verts...

Un frisson parcourut la jeune femme qui finit par ouvrir les yeux. Clignant plusieurs fois des paupières, un sourire béat s'étala sur ses lèvres et elle lui annonça que des milliers d'étoiles brillaient au plafond. Or Sayanel savait bien qu'il n'y avait rien. Ou alors Juliet pouvait voir à travers les plafonds. Ou plus probable encore, elle était dans un sale état. Le vampire grimaça à cette idée et la culpabilité qui allait dorénavant être sa plus fidèle compagne, lui brûla sadiquement le cœur.

Il se contenta donc d'adresser à la jeune femme qui probablement ne s'en aperçut pas, un sourire triste et désolé. Il était anéanti d'être passé si proche de l'assassiner, elle qui parmi tant d'autre, avait choisi de lui adresser la parole et même de lui faire confiance. Une larme roula sur sa joue et un sanglot silencieux agita sa poitrine. Oui... Si elle pouvait continuer à voir des étoiles et à ne pas lui en vouloir, ce serait bien.

Mais l'hybride ne l'entendait pas de cette oreille et elle se redressa pour mieux le voir. Ce faisant, elle dû aller un peu trop vite car elle referma brusquement les yeux et retomba lourdement sur le jeune homme. Optant pour une autre approche, elle glissa simplement sa main fine dans celle, usée et pleine de cicatrices du jardinier. Elle lui posa une question qui fit redoubler d'intensité la brûlure de sa culpabilité. Il avait failli la tuer et elle s'inquiétait pour lui. Il en aurait rigolé si la situation n'avait pas été aussi dramatique. Serrant doucement sa main pour la rassurer, il murmura :


« Oui... Moi ça va. Il faut que tu mange maintenant, même si tu t'en as pas envie. Pour reprendre des forces. »

Forces qu'il lui avait prises pensa-t-il au plus profond de son cœur. Hélas, la manière dont il les lui avait ôtée de permettait pas qu'il lui rende. Il soupira et prenant la jeune femme dans ses bras, alla l'asseoir sur le comptoir de lui cuisine. Trouvant dans une commode en morceau une chemise de nuit encore portable, il la lui enfila d'office pour qu'elle puisse garder le peu de chaleur que son corps produisait encore. Ensuite il farfouilla dans les placards dans l'espoir de trouver quelque chose d'énergétique à donner à manger à la bibliothécaire qui dodelinait de la tête sur le comptoir.

Hélas, la jeune femme n'étant pas sortie depuis longtemps vu son état à l'arrivée du jardinier, il n'y avait presque plus rien dans les placards. Il trouva néanmoins tout au fond de l'un d'eux, un fond de paquet de biscuits qui avaient un goût de renfermé mais qui étaient consommables. Il les lui tendit avec un autre air d'excuse et repartit en quête de nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Dim 18 Déc - 12:56

A mesure que le temps passait, la jeune fille reprenait lentement des forces. Avec une lenteur terrifiante. Mais elle pouvait sentir le sang timide affluer à nouveau dans ses veines, nourrir ses artères et oser couler dans son cœur, comme si il avait eu peur d’être à nouveau aspiré. Mais la rouquine sentait bien que Sayanel ne le ferait plus avant longtemps. Tel un poison destructeur, elle sentait la culpabilité envahir le vampire. La jeune fille se jura de tout faire pour arriver à ne plus voir ces yeux rongés par ce sentiment, il ne devait pas se sentir coupable. Elle-même avait choisi ce sort en cet instant. Si la jeune fille avait réussi à se contrôler et à faire taire sa soif, elle savait par expérience dans son métier que c’était beaucoup plus dur pour les vampires Level E, voire impossible. Et aussi longtemps qu’il ne faudrait, elle aiderait Sayanel à stopper sa déchéance. Quitte à retrouver le Vampire de Sang Pur qui avait mordu Sayanel et à l’obliger à donner son sang au jeune jardinier.

« Oui... Moi ça va. Il faut que tu manges maintenant, même si tu n'en as pas envie. Pour reprendre des forces. »

Elle sourit gentiment, sincèrement rassurée. Au moins il allait bien, la soif l’avait quitté momentanément. C’était le plus important dans l’instant, et ce qui importait à Juliet. Mais il avait raison, elle devait manger, bien que la jeune fille n’ai aucune force pour se lever. Fort heureusement, Sayanel devança ses capacités et la porta jusqu’à la cuisine, faisant en sorte qu’elle mette sur son dos quelque chose d’à peu près chaud. Sauf que Juliet savait mieux que personne qu’il n’y avait pratiquement rien à manger, rien du tout. Elle jeunait depuis… deux jours ? La soif avait tellement altéré ses besoins qu’elle n’avait pas songé un instant à se nourrir décemment. Et la faim la tenaillait actuellement, plus rassurante que la soif qu’elle ne pouvait assouvir.

Prenant les biscuits que lui tendait le jeune homme, elle les mangea d’un air docile, sachant très bien qu’il le fallait. Mais ils étaient quand même assez ignoble, le genre de truc qu’elle avait acheté il y a plusieurs années et oublié au fond d’un tiroir. Au bout du deuxième, elle essaya de réfléchir où est-ce qu’elle avait de la nourriture. Et puis Juliet ne pouvait pas laisser Sayanel la servir comme ça. La rouquine croyait se souvenir qu’elle avait laissé des gâteaux au chocolat dans un tiroir de sa chambre.

Se levant péniblement, elle alla jusqu’à sa chambre d’un air penaud. Elle détestait cette allure qu’elle avait, comme si le monde venait de lui tomber sur le coin de l’œil. Etre faible était bien la pire des punitions pour cette jeune fille qui aimait sortir, courir, chasser et vivre. Si elle ne se remettait pas vite, Juliet allait finir par exploser bien vite, et se tuer afin d’être libre de corps.
Heureusement, elle trouva la boite de gâteaux. Un genre de brownie dans un emballage plastique, qu’elle se réservait lorsqu’elle réussissait à venir à bout d’une traque éprouvante. On pouvait dire qu’elle venait de passer une étape éprouvante, et qu’elle pouvait se le permettre.
Prenant la boite avec elle, Juliet retourna à la cuisine, et tendit la boite à Sayanel avec un sourire gentil

« Tu en veux ? »

Elle posa la boite sur le comptoir, et s’assit à nouveau dessus, regardant le vampire. Certes, il n’avait pas retrouvé un teint rose et une bonne mine, parce que ce n’était pas possible pour un humain, mais au moins il semblait en meilleure forme, et légèrement plus… Vivant ?

« Merci d’être venu, Sayanel. Je ne sais pas ce que je serais devenue actuellement si tu n’avais pas été là pour taire la faim. Tu en as bavé à cause de moi, et je m'en excuse. Tu pourrais taire tout ça au directeur ? S'il te plait... J'aime mon travail et je n'ai pas envie de le perdre.»


Même si à cause d'elle, le jeune vampire avait du faire face à la soif... Car elle ne perdait pas des yeux qu'elle n'était pas la première victime de cette histoire. Le pauvre Sayanel n'avait rien demandé et s'était retrouvé face à une furie assoiffée. Ce serait surement passé, elle aurait reprit le cours normal de sa vie, comme elle allait bien devoir le faire. C'était comme ça tous les ans, bien que cette fois-çi fut légèrement plus forte. Mais elle ne ressentirait plus la soif aussi fortement qu'elle ne l'avait ressentie cette nuit là, du moins elle l'espérait.

Dès le début prochain de la semaine, elle reprendrait son travail, allant s'excuser auprès du directeur et de la guilde. Bien sur, elle ne leur dirait rien, tout au plus qu'elle était malade, une angine ou une grippe disons. Le directeur le savait bien, il était beaucoup moins dupe que ces hauts gradés de la guilde qui refusaient de voir qu'elle était également Vampire après être Hunter. Voilà pourquoi elle devait se taire, et demander à Sayanel de la faire également, pour ne pas perdre la raison qui l'avait motivé à rester en vie tout ce temps. Sauver des innocents et permettre aux âmes tourmentées de se reposer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Mer 4 Jan - 19:35

Sayanel regarda Juliet manger les gâteaux rassis avec un petite grimace. Ça n'avait pas l'air très appétissant ! Mais hélas, il n'avait rien trouvé d'autre. C'était plus dommage pour la jeune femme que pour lui qui, quoiqu'il mange, avait toujours un goût de terre affreuse. Croisant les bras, son esprit partit à la dérive, comme il ne l'avait pas fait depuis son arrivée dans l'appartement de la bibliothécaire. Il se demanda doucement s'il regretterait un jour de ne pas sentir la meilleure gastronomie. Il pensa ensuite que vu le manque d'enthousiasme qu'il mettait à manger de son vivant, se remplir le ventre de nourriture trois fois par jour minimum ne lui manquerait absolument pas.

Quand il revint au présent, la jeune femme n'était plus dans la cuisine et il entendit des bris de froissement et de meubles que l'ont fouille provenant de la chambre. S'avançant avec curiosité jusqu'au seuil de la pièce, il regarda Juliet chercher un objet mystérieux pendant encore une minute ou deux, jusqu'à ce qu'elle le retrouve : une boîte de biscuits au chocolat. Esquissant un sourire, le jardinier retourna à la cuisine une demi-seconde avant que la jeune femme n'y fasse à son tour irruption. Avec un sourire gentil, elle lui proposa de piocher dans la boîte.

Lui retournant un sourire amusé et gentil, il lui dit de sa voix aux accents rêveurs qui était revenue au galop dès que la période de crise avait passé :


« Garde-les pour toi. Je ne sens pas le goût des choses que je mange. Ce serait du gâchis de m'en offrir un alors que tu dois reprendre des forces. »

Elle se rassit sur le comptoir en saisissant un des biscuits et après avoir avalé une bouchée avec, semblait-il, plus d'appétit, elle s'excusa et lui demanda de ne rien dire de cet incident au directeur. Il hocha la tête avec un petit sourire que se voulait amical et déclara pour taire une fois pour toute le malaise qui subsistait encore :

« Ne t'en veux pas, je suis venu parce que je le voulais bien. Et puis, ma soif, j'aurais dû y faire face un jour ou l'autre, je savais très bien que je ne passerais pas l'éternité à pouvoir me contenter de BloodTablets. »

Il lui prit la main et la serra doucement dans la sienne. Il ne voulait pas que cet épisode sanglant brise le lien si fragile qu'ils avaient tissé entre eux. Il avait si peur de perdre sa seule amie humaine, ou du moins ce qui s'en rapprochait le plus. Ses fleurs étaient compatissantes et à l'écoute mais elles ne conseillaient et n'entretenaient pas beaucoup la discussion...

Il conclut d'un air redevenu pour l'occasion un peu plus sérieux :


« Je ne dirais rien. Ce qui s'est passé ici ce soir ne sera jamais dévoilé, je t'en fais la promesse. Après tout, moi aussi j'ai fait une bêtise. »

Et il rigola doucement, achevant totalement de détendre l'atmosphère. Il demanda ensuite, par simple curiosité :

« Tu reviens quand à l'Academy alors? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Juliet Watanabe
Bibliothécaire && Hunter ♣
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 23

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Mer 4 Jan - 21:55

    Le sourire moins faible, Juliet se rendit compte qu’elle commençait à reprendre vraiment des forces. Alors c’était tout ? Un mauvais passage déjà fini ? Si elle avait été croyante, la rouquine serait en train de prier pour cela en cet instant. Mais il ne lui restait que sa conscience et son bon sens pour s’accrocher, et espérer ne plus revivre cela, jamais. Et s’il n’avait pas été là ? S’il était resté au milieu des fleurs ? Il n’aurait pas eu tous ces ennuis, mais Juliet aurait finit par se mordre elle-même, à la longue.

    Il ne le dirait pas, Sayanel venait de lui assurer. Et évidemment, elle le croyait, sans aucun doute. Sans qu’aucune hésitation ne soit nécessaire, aucune. Il l’avait sauvée, et il était assez bon pour garder ce secret, qui au final n’était pas un secret pour le directeur. Mais comme cette loi qui interdisait l’état de ramener les clandestins dans leur pays tant qu’on ne savait pas leur nationalité exacte, le Directeur ne pourrait la blâmer réellement pour cela, puisqu’il n’avait pas de preuve que cela avait eue lieu. Et il ne la blâmerait de toute façon pas.

    Juliet eut un sourire chaud au contact des mains du jardinier. Elles étaient toujours froide, mais moins que précédemment, comme si le sang de la jeune fille les avaient réchauffées. Serrant ses mains maintenant brûlantes, elle embrassa le jeune homme sur la joue, en gage de remerciement.

    « Je reviendrais à l’Académie après-demain, après juste quelques heures de repos. Je voudrais reprendre rapidement le travail. »

    Elle aimait tellement ce travail qu’au final, il ne brulait en elle qu’une seule envie : Le reprendre. Recommencer son train train de bibliothécaire, gronder les élèves un peu trop bruyants, ranger les étagères, lire pendant les temps morts. Et chasser la nuit, protéger les humains. C’était la seule chose qui pouvait totalement la réanimer, et lui permettre de vivre à nouveau.

    Regardant Sayanel, elle lui murmura à l’oreille un ultime remerciement, sachant qu’il en faudrait bien plus pour le remercier de ce qu’il venait d’endurer et descendit du bar où elle était assise, le serrant dans ses bras.

    « Tu dois vouloir rentrer maintenant ? Je ne te retiens pas tu sais ! Tu dois vouloir te reposer. »

    Après tout, cette soirée avait dû être éprouvante pour lui et le jour allait bientôt pointer son nez. Beaucoup de vampires aurait préféré être tranquillement chez eux lorsque l’astre de jour allait sortir ses rayons brulants. Elle aurait bien proposé au Vampire de dormir chez elle, mais de un, ses volets étaient cassés, et la lumière allait donc pénétrer sans se gêner, et puis ça ne se faisait pas, le pauvre en avait déjà assez enduré, pas la peine de lui imposer sa tête au réveil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayanel Akuma


avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 27
Localisation : RP: Dans le parc / HRP: Lyon

En savoir plus ?
Orientation sexuelle: Bisexuel
Liens et Affinitées ::
Infos additionnelles:

MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   Lun 9 Jan - 13:38

Sayanel avait à tous prix voulu détendre l’atmosphère, ils avaient tous les deux besoin d’un peu de calme et de repos. Elle-même en dû en ressentir le besoin car elle accepta son échappatoire et répondit à ses gestes avec chaleur. Elle lui sourit et il se rendit compte combien il aimait ses sourires. Ils étaient si réels, si spontanés que pour rien au monde il n’aurait voulu les perdre.

Elle répondit à sa question et le jeune homme fut rassuré, elle avait donc l’intention de revenir au plus vite, en même temps, son absence n’avait que trop duré et si jamais elle tardait trop, la Guilde commencerait à se demander ce qui se passait. Et comme Juliet le lui avait fait remarquer, il valait mieux pour eux deux que toute cette nuit reste secrète.

Elle parla ensuite de le laisser rentrer chez lui et il ne put refuser. Il savait que la bibliothécaire s’en remettrait à présent et aussi que le soleil n’allait pas tarder. Or, avec ses volets cassés et ses rideaux déchirés, l’appartement de la jeune femme n’offrait plus un abri suffisant pour qu’il se sente en sécurité des rayons ardents de l’astre. Il hocha donc la tête et s’étira. Il lui fit un sourire sincère et joyeux et lui dit :


« Oui je comprends. Nous avons tous les deux besoin de sommeil. Je vais rentrer avant que le soleil ne se lève. On se revoit dans deux jours alors, je t’attendrais. »

Il repassa par la fenêtre, en prenant garde de ne pas se couper et se laissa tomber dans la rue en contrebas. Il se retourna et fit un signe de la main à Juliet avant de se mettre à courir dans les rues encore désertes. Il ne voulait pas croiser des gens alors qu’il n’avait plus de chemise… Il avait de la pudeur quand même !

Arrivant dans son immeuble alors que l’aube était là, il grimpa quatre à quatre les marches de son escalier et alla s’enfermer dans son logement, dont les volets et les rideaux épais étaient toujours fermés. Il s’enferma dans la seule pièce qui ne disposait pas de fenêtre, la salle de bain et se fit couler un bain. Plongeant doucement dans l’eau bouillante qui lui réchauffa agréablement les membres qui seraient de nouveau glacés à la sortie, il ferma les yeux et s’endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ewilan-legend.forums-actifs.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glittering Blackness [pv Sayanel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Glittering Blackness [pv Sayanel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Sayanel Lyyant [Validée]
» I'm an angel with a shotgun • Sayanel
» Balior Blackness.
» Selvi Sayanel
» You and I ~ Sayanel & Jess

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Rpg v2 :: La ville :: Quartier Résidentiel :: Studio de Juliet-